La Nouvelle Tribune

Sèmè-Kpodji: Brouille au sein du conseil communal

Espace membre

Un conseiller Fcbe fâché contre le Maire Gbèdan

Le conseil communal de Sèmè-Kpodji ne vit plus la même cohésion qu’on lui connaît depuis quelques jours. Les conseillers opposés au maire Mathias Gbèdan ont de nouveau fait parler d’eux. Le jeudi dernier, lors de la première session ordinaire du conseil communal, une scène peu ordinaire s’est produite.

Plusieurs conseillers dont la plupart sont ceux issus du parti du renouveau démocratique (Prd), ont claqué la porte lors des travaux. Ils ne seraient pas d’accord avec le maire Mathias Gbèdan qui n’aurait pas voulu écouter ses collègues du bord opposé. La même scène s’est produite aussi avec un conseiller Fcbe actuellement président de la commission des finances et des affaires sociales de la mairie de Sèmè-Kpodji. Selon les informations recueillies des sources proches du conseil communal de Sèmè-Kpodji, le torchon brûlerait dangereusement entre le maire Mathias Gbèdan et ce conseiller Fcbe. Selon les mêmes sources, le maire n’a pas l’habitude d’informer ou d’associer ce conseiller Fcbe qui est président de la commission des finances. Des décisions seraient prises à son insu par le maire et ce serait le même scénario que le maire de Sèmè-Kpodji a voulu dérouler quand il s’est vu opposer à lui les conseillers Prd et même Fcbe. Comme le dialogue était un dialogue de sourd entre le maire et ses collègues dissidents, les autres ont préféré tout simplement claquer la porte.

{mosgoogle} Une séance de travail à huis clos aurait été organisée pour voir dans quelles conditions enclencher un vote de déviance contre le maire Mathias Gbèdan qui ne bénéficierait plus d’une majorité au sein de ce conseil communal. N’eût été la vigilance de ce dernier, il en aurait eu pour ses dépens. Mais jusque-là, la crise soulevée au sein du conseil communal de Sèmè-Kpodji lors de l’examen du budget de cette commune continue de perdurer et on ne sait encore quelle sera l’issue de cette brouille entre Mathias Gbèdan et les conseillers dissidents.

Ismail Kèko