La Nouvelle Tribune

Colère du président de la République

Espace membre

Il lui serra demandé de ne pas laisser en si bon chemin le « travail salutaire » qu’il a commencé pour le développement du Bénin. Des appels auxquels il finira par répondre favorablement, pensent des avertis de la science politique. La colère du président de la République s’inscrirait donc dans une stratégie visant à amener la masse de ses partisans à susciter à nouveau sa candidature. Les jours à venir apporteront la véracité de cette thèse. Affaire à suivre donc.  

Benoît Mètonou