La Nouvelle Tribune

Trois partis pour soutenir Yayi à Kétou

Espace membre

Selon Osséni Salami le président de la Cfdd, ce parti est né pour arrêter la dispersion des forces politiques de la mouvance et de renchérir la mobilisation des filles et fils du Plateau autour du président Boni Yayi. Et pourtant, Osséni Salami sait bien qu’il existe déjà à Kétou deux autres créés par des proches du président de la république. Il s’agit du parti du ministre Christine Ouinsavi et du Rnd de Jean Michel Abimbola. La raison qui motive cette création est donc prédatrice même de la mobilisation des fils et filles du Plateau puis qu’elle sonne le glas de cette dispersion des fils et filles du plateau contraints à se chercher dans trois partis.

{mosgoogle}Sans oublier que les Fcbe demeurent aussi l’autre poudrière qui menace la mouvance. Au moment où Yayi désapprouve la multiplicité des partis, ces partisans en créent chaque jour un peu plus, affichant à la face du monde que le discours du Chef de l’Etat manque de sincérité.

M.Z.