La Nouvelle Tribune

Processus de mise en œuvre de la Lépi

Espace membre

Les Cadres de concertation des Osc du Bénin en appellent à une mobilisation

(Et rappelle au Chef de l’Etat son engagement)
Dans le cadre de l’accompagnement du processus de la réalisation de la Lépi en cours, les responsables départementaux des Cadres de concertation des Osc des douze (12) départements de notre pays et autres responsables de la société civile étaient le 18 février dernier face à la presse. Objectif de cette conférence de presse qui a eu pour cadre la Bourse du travail, lever un coin de voile sur leur position face au processus du Rena/Lépi en cours. Tirer la sonnette d’alarme et soutenir les initiatives visant à corriger les insuffisances graves enregistrées dans notre système électoral de peur que celles-ci se muent en germes majeurs de crise et compromettre la démocratie et l’Etat de droit chèrement acquis au Bénin ; tel est l’objectif des Cadres de concertation des Organisations de la société civile (Osc) des douze départements du Bénin. A l’occasion de leur dernière sortie médiatique, elles ont entre autres dénoncé les multiples irrégularités qui entachent le système électoral au Bénin et qui ont entre autres noms : les inscriptions frauduleuses, les doubles inscriptions, les inscriptions des mineurs et d’étrangers, les retards inexplicables dans la centralisation et la publication des résultats, la politisation à outrance de la Cena… De ce qui précède, il urge donc, dira Grégoire Glowé, coordonnateur du Cadre de concertation des Osc de Cotonou, d’améliorer notre code électoral avec la réalisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi). Il en appelle à une mobilisation générale afin de faire aboutir ce processus en cours et invite les députes à retirer leur projet de loi visant à l’arrêter.

{mosgoogle}Le Collectif des cadres de concertation des Osc des 77 communes du Bénin invitent par ailleurs le Chef de l’Etat à se mettre au-dessus de la mêlée et travailler véritablement avec les organisations  de la société civile légales, légitimes et représentatives pour un dialogue franc et constructif. Faute de quoi, l’ensemble desdits cadres de concertation s’engagent à faire échec à toutes tentatives de sabotage des efforts du vaillant peuple béninois.

Georges Akpo