La Nouvelle Tribune

Troisième anniversaire du mouvement des jeunes Xwla et Setto

Espace membre

Des leaders politiques brillent par leur absence

Les jeunes Xwla et Setto ont fêté, ce week-end à la base d’appui aux artisans d’Akpakpa, le troisième anniversaire de la création de leur mouvement politique. A cette occasion, des leaders politiques de l’ethnie ont été massivement invités. Le député Benjamin Ahounou, le coordonnateur-Fcbe de la zone 1, Parfait Okan, et d’autres ténors politiques Xwla, proches de la mouvance, ont répondu à l’invitation des organisateurs la manifestation politique. Mais, le député Isidore Gnonlonfoun, les anciens parlementaires tels que Patrick Djivo, Patrice Tossè, Robert Capo, le Directeur général du Port autonome de Cotonou, Albert Houngbo et d’autres ont brillé par leur absence. Cet état de choses a été dénoncé et a fait objet de longues discussions. Ces derniers ont pris l’engagement de leur faire voir de toutes les couleurs aux prochaines élections. « C’est grâce à nous qu’ils sont à ces différents postes de responsabilité », ont-ils déclaré, l’un après l’autre, avant de souligner que leurs aînés ne pensent plus à la jeunesse, une fois placés dans l’administration.

Malgré cette situation, les jeunes ont organisé leur manifestation. Leur porte-parole, Olympe Noumavo, a soutenu que les Xwla et Setto sont les plus grands mobilisateurs de masse dans la 15e circonscription électorale. « Vous n’êtes pas sans savoir que notre population a toujours accompli des œuvres de mobilisation les plus gigantesques dans le Littoral et plus précisément dans la 15e circonscription électorale », a-t-il déclaré. Selon ses propos, leur mouvement est une force invisible et incontournable dans le Littoral. « Vous devez savoir qu’un peuple divisé est voué à l’échec et à la destruction. Ce n’est pas notre souhait, mais nous voulons vous demander de regarder un peu autour de nous et de voir comment les autres groupes sociaux se constituent, s’organisent et se comprennent pour obtenir ce qui leur appartient…», a fait savoir, Olympe Noumavo, à leurs aînés politiques. Pour les jeunes Xwla et Setto, leurs leaders ne se battent pas comme certains pour recaser leurs jeunes frères dans l’administration. « Nous attendons de votre part le retour de l’ascenseur par des suggestions concrètes car les mois à venir s’annoncent tumultueux sur l’organisation couplée ou non des élections présidentielles et législatives », a-t-il indiqué.

{mosgoogle}Le mouvement des jeunes Xwla et Setto entend prendre son destin en main pour se hisser au sommet de la pyramide. Leur président Raïmi Gamba s’est résolument inscrit dans cette dynamique.

Jules Yaovi Maoussi