La Nouvelle Tribune

Pour un un terrain saisi et revendu

Espace membre

Le faux roi de Toviklin, Barthélemy Akpa, en prison 

(L’image des FCBE ternie)  
Barthélémy Akpa, se fait appeler « roi de Toviklin », alors que cette commune n’a pas une royauté. Il vient d’être incarcéré à la prison civile de Lokossa pour faux et usage de faux. Pour avoir saisi une parcelle d’un emprunteur et vendu une partie à une importante somme, il n’est pas libre de ses mouvements depuis le 26 janvier dernier. Barthélémy Akpa est un membre influent de la coordination communale des Forces cauris pour un Bénin émergent. Il s’est autoproclamé roi de Toviklin depuis plusieurs mois; ce qui fait que les populations de la commune de Toviklin le surnomment « faux roi », puisque Toviklin n’a jamais eu une royauté. Le faux roi est éclaboussé par une sale affaire qui ternit l’image des Fcbe dans la commune de Toviklin. Et c’est une affaire de prêt.
Barthelemy Akpa  a fait un prêt de cent mille (100.000) FCFA à trois frères : Koffi, François et Samuel Dohoun.
Voulant entrer en possession de son argent et surtout se faire justice, il saisit de force un terrain des frères en question contre les cent mille francs qu’il leur a prêtés sans se référer aux autorités locales afin que l’affaire soit jugée. Pourtant, la loi est claire : «  Nul n’a le droit de se faire justice ».

Le terrain saisi chez les frères Dohoun est sis à Toviklin centre. Le faux roi Akpa Barthelemy divise alors le terrain en deux et vend une partie à un million huit cent mille (1,8) million fcfa.  Plusieurs fois, le chef de la Brigade de Gendarmerie de Toviklin l’a convoqué pour l’écouter, en vain. Le Procureur de la République près le Tribunal de Lokossa le convoqua pour le 26 janvier 2010. Devant le Procureur, Barthélémy Akpa, le faux roi de Lokossa, explique qu’il a une association qui fait des prêts et les emprunteurs remboursent avec intérêt. C’est donc les intérêts qui ont atteint le montant de la parcelle saisie, selon le faux roi de Toviklin. Le Procureur de Lokossa demanda alors au faux roi de Toviklin d’inviter alors les membres de son association en question et de lui montrer l’autorisation qu’ils ont obtenue pour une telle activité.

{mosgoogle} Le faux roi de Toviklin sera à nouveau devant le Procureur le 9 février prochain pour répondre de son forfait. Il risque de faire des mois en prison. Affaire à suivre.

Blaise TOSSOU (Collaborateur extérieur)