La Nouvelle Tribune

Un nouveau parti naît à Agonlin

Espace membre

 Cds-Finagnon,  présidé par Aké Natondé

Le paysage politique national vient d’enregistrer un nouveau parti dénommé,  Congrès pour le développement et la solidarité (Cds) Finagnon.  Il a été porté sur les fonts baptismaux samedi dernier à Covè, en pays Agonlin  et est présidé par  un  fils du terroir en la  personne de  Aké Natondé. Le stade municipal de Covè était plein à craquer samedi dernier à l’occasion de l’annonce officielle d’une nouvelle formation politique  dénommée Congrès pour le développement et la solidarité (Cds) Finagnon. Hommes, femmes, sages et notables, têtes couronnées, troupes folkloriques, diverses personnalités politiques….. Tous ont fait le déplacement pour vivre cet évènement si important pour tous les fils d’Agonlin. Avec comme devise « Union-Solidarité-Travail » et pour logo, une étoile verte centrée dans un carré à fond jaune, cette jeune formation politique se veut authentique et entend assurer une autonomie politique réelle  pour toutes  filles et tous les  fils d’Agonlin.  Richard Venence Gandaho, président du comité d’organisation du congrès constitutif ayant abouti à la création de ce parti,  a tenu à rendre  un hommage mérité à un homme, le ministre  Roger Dovonou. Un digne fils de la région, dit-il,  qui les a soutenus  de toutes les manières, même en leur offrant son cadre de travail pour la tenue des réunions  et qui a l’a particulièrement marqué pour son sens d’humilité, son abnégation, son sens de reconnaissance, de valorisation  et d’accompagnement   de jeunes talents pour l’émergence socioéconomique et politique de la région. Il souligne également que c’est après une large consultation de toutes les couches socioprofessionnelles de la région d’ Agonlin, qu’ils ont pris la résolution à franchir le cap, à faire le bon qualificatif de prendre  leur destin en mains en vue de relever  les grands défis du développement  de leur communauté.
 Le président de ce tout nouveau parti a pour nom, Aké Natondé,   personnalité influente  de cette région  et promoteur d’une école d’enseignement supérieur connue au Bénin en Afrique et dans le monde. Dans la déclaration officielle qu’il a lue, il précise  que  le parti    Cds Finagnon qui  se veut une force d’ouverture, de dialogue et de tolérance, un creuset d’éclosion et d’expression de l’opinion plurielle proclame sa totale adhésion  au triomphe des idéaux de paix, de tolérance, de démocratie et de l’émergence du Bénin au plan économique. Aké Natondé indique aussi que son parti s’identifie  comme une force politique rigoureuse, ferme, sérieuse et soucieuse des intérêts supérieurs de la Nation et celui de ses militants ; une organisation de masse qui admet un dialogue franc et sincère, mais sans faiblesse avec toutes les organisations de femmes, de jeunes et de personnes âgées de manière  à ce que  chacune d’elle joue sa partition dans le respect scrupuleux du droit à la différence. Le Président  Aké Natondé annonce également que son parti, membre d’office de la mouvance présidentielle,  participera activement à toutes les échéances électorales démocratiquement organisées au Bénin.
Plusieurs représentants d’autres formations politiques ont également venus manifester leur soutien à ce nouveau parti lancé ce samedi à Agonlin dans une liesse populaire.
Christian Tchanou

Quelques membres du Bureau exécutif national

- Président :                                        Aké Natondé
- Premier vice Président :            Adjigbè Thimothée
- Deuxième vice Président :        Dansi Mathias
- Troisième vice Président :        Hounhouedo Isidore
{mosgoogle}- Quatrième vie Président :         Atta-Faustin Dieu-Donné
- Secrétaire général :                     Gandaho Richard Venence   
- Secrétaire général adjoint :     Azoga Daniel
- Trésorier général :                       Toboula Jean
- Trésorier   général  adjoint :    Agbadjagan Léon
- Secrétaire administratif :         Adognibo Sylvestre