La Nouvelle Tribune

Mise en œuvre de la Lepi pour 2011

Espace membre

La Mirena a-t-elle les coudées franches ?

Depuis le démarrage du processus de mise en œuvre de la Lepi, l’opposition a les dents dures contre la façon dont les opérations sont conduites par le coordonnateur de la Commission Politique de Supervision de la Lepi Epiphane Quenum . Le grief qui revient souvent est l’abus de pouvoir par cette commission qui usurpe des attributions de la Mirena. Au lieu donc de superviser les travaux comme le prescrit la loi, elle se mue en organe technique. D’ailleurs, les pourfendeurs de la méthode Quenum n’hésitent pas à dire que tout ce qui concerne le recrutement des agents commis aux travaux techniques est du ressort de la Mirena et non de la Cps. Comme pour condamner cette structure à l’oisiveté, le coordonnateur de la Cps trouverait toujours des subterfuges pour rejeter à demain la désignation de la 9è membre ce la Mirena sans lequel il ne peut réellement travailler. Le mardi 08 décembre dernier, une énième tentative de nomination de ce membre, spécialiste par surcroît des élections a encore fait long feu. Chaque camp voulant tirer le drap de son côté. Mais le mardi dernier, ce sont les mouvanciers de la Cps qui ont pratiqué la politique de la chaise vide. Finalement, la séance a été ajournée.  Mais contrairement aux allégations de l’opposition et à ce que beaucoup pensent, la Mirena n’est pas pour autant oisive qu’on le pense. Selon son président Adam Kolawolé Sikirou, la non désignation de cet 9è membre qui fait défaut n’empêche pas pour autant le travail. La preuve, la Mirena a participé activement à la sélection des agents cartographes et des membres des structures décentralisées de la Cps. Pour cette sélection, ce sont personnes titulaires de licence en géographie et en sociologie qui sont d’abord privilégiés.  Concernant les grèves de certains cartographes pour réclamer l’augmentation de primes, il déclare que les primes des différents agents sont fixées au préalable. Le seul problème concerne le décaissement des fonds qui selon Adam, devient de plus en plus difficile avec les banques de la place.

{mosgoogle}A la  récurrente question « la Lepi sera-t-elle prête pour 2011 ? », il répond que techniquement elle le sera en décembre 2010 soit à deux mois des élections. Or selon les exigences des experts, la Lepi doit être installée six mois avant les élections .Toute chose qui rend difficile la volonté du gouvernement de vouloir coute que coute de la Lepi.

Marcel Zoumènou