La Nouvelle Tribune

Tentative de sabotage d’une visite de Yayi à l’Iut/Lokossa

Espace membre

Séance de vérité entre le Dg/Cenou et les étudiants

En visite de travail vendredi 04 décembre 2009 à l’Institut universitaire de technologie (Iut) de Lokossa, le Directeur général du Cenou a tenu à s’entretenir avec les étudiants sur leur malencontreuse démarche qui a failli perturber une visite privée du Chef de l’Etat aux côtés d’une confession religieuse qui s’était réunie dans l’enceinte dudit centre le samedi 28 novembre dernier. « J’ai été très déçu de votre attitude vis-à-vis du Chef de l’Etat le samedi dernier ici à l’Iut… ». Ainsi s’exprimait le Dg/Cenou Macaire Johnson à la suite du premier responsable des étudiants de l’Iut/Lokossa, Oswald Wenceslas Mensah. Tout est parti en effet d’une visite le samedi 28 novembre 2009 du président Boni Yayi dans le centre aux fins de prendre part à une séance initiée par des responsables d’une confession religieuse. Ayant aperçu le Chef de l’Etat, les étudiants surexcités, l’ont apostrophé exigeant de le rencontrer pour lui faire part de leurs revendications. Le Chef de l’Etat leur envoya alors les ministres Zinzindohoué et Noudégbèssi pour les écouter et lui faire un compte rendu de la situation. Pour Oswald Mensah, cette situation est regrettable car les étudiants qui ont orchestré le mouvement avaient cru que le Président Yayi était en mission officielle dans leur centre et ils ont voulu saisir l’opportunité. « Il n’y a que ça et nous regrettons très sincèrement ce qui s’est passé. Car tout laisse à croire que les portes du rectorat et du Cenou nous sont fermées ; ce qui n’est nullement le cas », confessa Oswald Mensah qui en appelle de ce fait à la compréhension et au pardon du Dg/Cenou et sa délégation. Et de poursuivre en rappelant que cette situation n’est nullement créée pour jeter de l’opprobre sur quelque autorité que ce soit. « Mais c’est que les esprits se sont échauffés à la vue du Chef de l’Etat alors qu’il n’avait pas été annoncé ; ce n’est que plus tard que nous avons appris que c’était une visite privée et nous avons compris », insista Oswald Mensah.
A sa suite le Dg/Cenou a dit comprendre les explications et a invité les étudiants à faire preuve d’esprit de discernement pour que pareil quiproquo ne survienne plus à l’avenir. « Je vous ai compris mais comprenez ma déception face à cet acte puisqu’à aucun moment, vous n’avez posé de problèmes sans qu’on ne réagisse. » a laissé entendre Macaire Johnson qui déclare par ailleurs qu’à supposer même qu’il y ait des problèmes insolubles à l’Iut, il y a la voie hiérarchique qui consiste à les poser directement à l’intendant qui est censé rendre compte à qui de droit. Ce n’est qu’après cela que la Directeur régionale des œuvres universitaires, le Dg ou le Ministre pourrait être saisi ; mais pas directement le Chef de l’Etat qui ne saurait être partout et tout gérer à la fois. « Votre démarche est donc très mauvaise aussi bien dans le fond que dans la forme » a conclu  Macaire Johnson qui rappelle que le Président Yayi était à l’Iut pour prendre part à un événement pour lequel l’une des salles du centre a été sollicitée.

Les problèmes proprement dits

Au nombre des problèmes posés par les étudiants, il y a entre autres la construction de nouvelles résidences pour contenir le flux des étudiants les années à venir, l’achat de nouveaux ballons pour les divers jeux, les coupures de courant, la réparation du bus en panne, l’achat d’une motopompe pour le puits, le renouvellement des abonnements pour les télévisions, le renouvellement des matelas, draps et placards dans les cabines…Pour le Dg/Cenou, la plupart de ces problèmes sont déjà réglés. Puisque les draps et matelas sont déjà achetés. Quant au bus, sa réparation relève de la direction de l’Iut.

{mosgoogle} Toutefois, en cas de sortie pédagogique, le Cenou est en mesure de mettre un bus à la disposition du centre, à condition que la demande soit faite à temps. Pour le problème d’électricité, le Dg/Cenou a promis rencontrer le directeur du centre afin de trouver avec lui une formule pour approvisionner le groupe électrogène en carburant en cas de coupure du courant. En ce qui concerne la construction de nouvelles résidences, le Dg/Cenou a promis rendre compte au ministre. Les problèmes des ballons et l’abonnement des chaînes étrangères seront réglés y compris l’achat de la motopompe pour le puits.

Souleymane Boukari