La Nouvelle Tribune

Réconciliation Soglo/Houngbédji

Espace membre

Léhady Soglo porté  en triomphe

La célébration du 75ème anniversaire de Nicéphore Dieudonné Soglo a été l’occasion pour Adrien Houngbédji et son aîné de se réconcilier. Si les deux hommes ses sont pardonnés, ils ont par ailleurs été unanimes à saluer les qualités de fédérateur de Léhady Soglo. Adrien Houngbédji et Nicéphore Soglo réconciliés. Il y a quelques années, nul ne l’aurait pensé. Tant beaucoup de choses ont divisé les deux hommes. Mais, face à ce qu’ils ont appelé « menaces sur les acquis démocratiques sous le régime du Dr Boni Yayi », on a retrouvé les deux hommes, aux côtés d’autres acteurs majeurs de la vie politique du Bénin, Bruno Amoussou et Séfou Fagbohoun, le 12 mars 2008 au stade de l’amitié appelant le peuple à dire non à la dictature. Ainsi naissait le G4. Comme on le saura plus tard, l’initiative d’un tel regroupement est partie de Léhady Soglo, adjoint à son père à la mairie de Cotonou et candidat de la Renaissance du Bénin à la présidentielle de 2006. L’occasion des 75 bougies de l’ancien président de la République a été donc  choisie une nouvelle fois par Adrien Houngbédji et Nicéphore Soglo pour renouveler  leurs hommages à l’esprit rassembleur de Léhady.  Pour le leader du Parti du renouveau démocratique (Prd), celui-ci est le digne héritier de son père dont il concrétise inlassablement la vision politique.

{mosgoogle} Pour le père, il faut rendre à César ce qui est à César . C’est pourquoi il pense que bien que Léhady soit son fils, il mérite ses hommages pour « son acharnement et sa détermination à lever certains obstacles ». Il le remerciera également pour sa disponibilité et son rôle à maintenir la troupe dans le droit chemin.  Venant de Adrien Houngbédji t de Nicéphore Dieudonné Soglo, ces hommages et fleurs ne sont sûrement pas usurpés. Devrait-on conclure que Léhady Soglo est totalement dans la Cour des Grands ?

B.M.