La Nouvelle Tribune

Ouverture de la session budgétaire à Abomey-Calavi

Espace membre

Le maire Hounsou-Guèdè  pour  un budget consensuel et de développement

Ils sont au total 31 conseillers dont 4 représentés sur les 37 que compte le conseil communal d’Abomey-Calavi, ont répondu présents ce lundi à cette dernière session ordinaire ou session budgétaire à laquelle ils ont été convoqués par le Maire Patrice Hounsou-Guèdè. Dix points sont inscrits à l’ordre du jour de cette session dont entre autres, le vote du budget exercice 2010, la recomposition des commissions permanentes conformément aux prescriptions contenues dans les derniers arrêtés préfectoraux, la mise à disposition de la Direction départementale de l’industrie et du commerce de l’Atlantique et du littoral d’une parcelle de 2500 m2 pour la construction à Abomey-Calavi du Bureau du commerce, et la régularisation de l’arrêté portant autorisation d’implantation des postes de transformation de l’énergie en cabine maçonnée à la Sbee.

En procédant à l’ouverture des travaux, le maire Patrice Hounsou-Guèdè a remercié les conseillers pour leur constante sollicitude autour du développement réel de la commune et les a invités à maintenir la bonne ambiance qui a toujours régné au sein du conseil communal depuis le début de sa mandature.  Il a pour finir, souhaité que les travaux de la session se déroulent dans les meilleures conditions possibles.
Après ce préliminaire, la parole a été donnée aux conseillers pour se prononcer sur l’ordre du jour. La majorité des conseillers a fait remarquer qu’ils ne disposent pas de tous les documents afférant au budget pour l’apprécier à sa juste valeur. Normal, répond le Maire qui a reconnu que le budget communal est au stade de finition, puisqu’il n’est point question pour lui de présenter un budget décousu.  Lors des débats suspendus pour défaut de consensus et repris quelques temps après, le conseil communal a finalement retenu un seul point sur les dix inscrits à l’ordre du jour, il s’agit de celui relatif au vote du budget exercice 2010, et ayant fait le constat de ce que tous les documents y afférant n’étaient pas disponibles, la session a été suspendue pour reprendre a une date ultérieure.

{mosgoogle}Ce faisant, le Conseil Communal se sera conformé aux dispositions de l’article 9 du règlement intérieur du conseil communal qui dispose que le conseil communal se réunit obligatoirement en session ordinaire, quatre (04) fois l’an, aux mois de mars, juin, septembre et novembre. Il est à remarquer qu’aucune commune au Bénin n’a encore voté son budget exercice 2010, et tout le mérite revient au maire et son conseil communal d’être parmi les tout premiers.

Christian Tchanou