La Nouvelle Tribune

Après l’incendie de Donatin

Espace membre

Mme Yimbéré apporte le soutien du gouvernement aux sinistrés
Suite à l’incendie qui a ravagé plus d’une centaine de cases au quartier Donatin à Akpakpa dans la nuit du mercredi dernier, la ministre de la famille et de l’enfant, Mme Clémence Yimbéré Dansou est allée exprimer la compassion du gouvernement aux sinistrés à travers des dons de vivres et d’effets vestimentaires.

La ministre de la famille de la femme et de l’enfant a apporté du baume au cœur des sinistrés de Donatin vendredi dernier. Face aux vivres (sacs de maïs, de riz),  au lot de nattes et de vêtements que Mme Yimbéré leur a apporté pour soulager un tant soit peu leur peine, les sinistrés ont retrouvé un peu de sourire. Pour Mme la ministre, le président Boni Yayi très affectée par leur malheur, a donné des instructions fermes pour qu’une main secourable leur soit tendue. Et c’est ce qu’elle est venue concrétiser à travers ce geste. Après avoir déploré le caractère cyclique de l’incendie, elle a appelé les populations de Donatin à plus de vigilance et les a invitées à collaborer avec les services en charge du foncier afin qu’une solution définitive soit trouvée pour que fin soit mise au phénomène. Elle a, pour finir, rassuré les sinistrés quant à l’importance que le gouvernement du Dr Boni Yayi accorde à leurs conditions de vie. Emues par la promptitude de la ministre à voler à leurs secours, les populations à travers leur représentant, M. Gbègan, le chef quartier, ont exprimé leur gratitude vis-à-vis du gouvernement. Selon les sinistrés, le gouvernement est le premier à leur venir en aide dans leur affliction. Ils lui en sont reconnaissants et s’engagent à prendre davantage de précautions pour qu’à l’avenir de tels sinistres ne surviennent.  Rappelons que pour la circonstance, Mme Clémence Yimbéré-Dansou était accompagnée de la directrice départementale de la famille de la femme et de l’enfant, Mme Houédété, du Directeur  du fonds d’appui de développement aux initiatives de base, M. Issifou Koda Pétoni ainsi que plusieurs autres cadres de son département ministériel.

Benoît Mètonou