La Nouvelle Tribune

Ouverture solennelle de la session budgétaire au parlement

A lire

Afrique : Le Maroc veut adhérer à la CEDEAO

Nigéria : Abubakar Shekau déclare avoir tué Tasiu, un de ses fidèles lieutenants

se connecter
se connecter
Parlant de l’examen et de l’adoption de la loi des finances 2010, Nago précisera que << des exigences accrues d’une gestion rigoureuse, transparente et équilibrée des finances publiques, ajoutées aux chocs engendrés par la crise financière internationale sur notre économie constituent des repères essentiels qui nous imposent d’aborder la présente session budgétaire avec beaucoup de sérénité, de réalisme et d’esprit de responsabilité>>. La situation en Guinée n’a pas été occultée par le président de l’Assemblée nationale.

I. K.