La Nouvelle Tribune

Le projet de loi de finances déposé au parlement

Espace membre

Plus de 1200 milliards pour la gestion 2010

(Les recommandations des députés bafouées par le gouvernement )
Le projet de loi de finances gestion 2010 a été finalement envoyé sur la table des députés tard dans la soirée du mardi dernier. Il se chiffre à 1200.407.000.000 francs CFA. Ce projet de loi de finances pour la gestion 2010 déposé le mardi dernier au parlement aurait connu une augmentation de 2,3% par rapport au budget général de l’Etat gestion 2009.

Il en serait de même pour les ressources prévues dans ce projet de budget, qui ont connu également une augmentation d’environ 5,7% pendant que les besoins de financement dans ce budget ont régressé de 4,4%. Mais ce montant de plus de 1200 milliards FCFA ne rencontre pas encore l’assentiment des députés de la 5è législature compte tenu des multiples recommandations faites autrefois au gouvernement lors de l’examen et l’adoption du budget général de l’Etat gestion 2009. Pour cette année 2010, à en croire certains députés, le gouvernement n’a pas pris en considération tout ce qui avait été dit en plénière lors du vote du budget précédent. Puisque, plusieurs députés ont condamné le fait qu’ils autorisent la gestion de plusieurs milliards de francs CFA au gouvernement mais ce dernier n’a jamais tenu compte des aspirations profondes des Béninois et surtout sur le plan économique et social. Pour les députés, le gouvernement s’apprêterait à engloutir encore des milliards de nos francs sans un impact positif réel sur la population. Les restrictions budgétaires dans les ministères ne sont que la conséquence directe de la mauvaise gestion financière dont fait preuve le gouvernement du Dr Boni Yayi. On se rappelle que les bailleurs de fonds dont le Fmi ont tapé du poing sur la table il y a quelques jours pour montrer comment les fonds de l’Etat sont mal gérés. Les députés de l’opposition n’ont pas aussi manqué de tirer la sonnette d’alarme par moments pour ramener le gouvernement dans la droite ligne. Maintenant voilà que le gouvernement demande encore aux députés de lui accorder plus de 1200 milliards pour la gestion 2010. On se demande quelle sera l’attitude des députés face à ce montant exorbitant malgré la crise financière aigue qui secoue notre pays. Toutefois, des inquiétudes demeurent par rapport à l’adoption ou non de ce projet de budget 2010.

{mosgoogle}Surtout qu’on se rappelle que la présidente de la Renaissance du Bénin Rosine Soglo n’a pas eu froid aux yeux pour critiquer le gouvernement et le menacer de rejeter le budget de l’Etat qui sera acheminé au parlement. La même Renaissance du Bénin, on se rappelle, a fortement soutenu le gouvernement lors du vote du projet de loi de finances gestion 2009 et s’est à la limite opposée à ses collègues des G et F. On se demande quel sera le comportement de cette formation politique par ces temps de crise politique entre le gouvernement et l’opposition. La situation du maire de Dangbo, le cri d’alarme du gouvernement par rapport à l’emprunt obligataire et autres sont autant d’éléments qui pourront contraindre les députés à rejeter cette loi de finances 2010..

Ismail Kèko