La Nouvelle Tribune

Report de la conférence de presse sur la Cps/Lépi

Espace membre

Repli tactique ou fuite en avant de l’opposition ?

Les députés proches de l’opposition, membres de la Commission politique de supervision de Liste électorale permanente informatisée (Cps/Lépi), devaient donner hier au Codiam à Cotonou une conférence de presse, après une séance de travail à la présidence de la République.

Les hommes des médias, à la quête de l’information, se sont mobilisés pour suivre leurs déclarations. La presse écrite, les radios et télévisions de la place étaient sur les lieux. De bouche à oreille, on a appris qu’il n’y aura plus rien. Pourquoi ? Personne ne pouvait répondre à cette question avec précision. De sources proches des conférenciers, certaines dispositions n’ont pas été prises. Autrement dit, ceux qui sont chargés de prendre contact avec les hommes en l’occurrence ceux des télévisons n’ont pas joué leur rôle. Ainsi, un à un, les journalistes ont quitté les lieux.

Pourquoi alors l’opposition annonce une conférence de presse sans s’assurer des dispositions pratiques ? On peut soutenir que c’est une stratégie, parce que les raisons avancées pour justifier la non tenue de cette rencontre avec la presse ne sont pas convaincantes. Certainement, les députés Léon Ahossi, Timothée Gbèdiga et consorts ont préféré se taire pour voir l’évolution de la situation. Actuellement, on ne sait pas avec exactitude qui est contre la réalisation de la Liste électorale permanente informatisée ? Le pouvoir en place va-t-il se servir de leurs déclarations pour peaufiner ses stratégies contre eux ? Voilà autant de questions qui viennent à l’esprit !

{mosgoogle}De même, on peut analyser ce faux bond de l’opposition à la presse comme une fuite en avant, puisque les députés concernés étaient dans la matinée à la présidence de la République.  Du retour du palais, ils auraient été d’une manière ou d’une autre conditionnés. Certainement à cause de cette nouvelle donne, leur sortie médiatique annoncée à grande pompe a été annulée. De toutes les manières, le report de cette conférence montre le manque de sérieux qui caractérise les actions de cette opposition.

Jules Yaovi Maoussi