La Nouvelle Tribune

Cour d’appel de Cotonou

Espace membre

Le maire de Dangbo présenté ce jour au procureur

(Les militants de l’opposition sur pied de guerre) Le feuilleton de l’affaire relative à  l’incarcération du maire de la commune de Dangbo Clément Gnonlonfoun n’a pas encore connu son épilogue. Le maire, accusé dans  une affaire de détournement de 2.460.000 FCFA et,  libéré par une décision du juge au tribunal de première instance de Porto-Novo, continue d’être gardé à la prison civile de Porto-Novo.

Puisque, quelques heures après que ce jugement a été rendu, le procureur  a aussitôt interjeté appel avec instruction ferme qu’il soit gardé aux frais. Le processus de son jugement suit toujours son court et aujourd’hui, le maire de Dangbo devra comparaitre une nouvelle fois où il sera auditionné en présence de son collège d’avocat. Sera t-il une fois encore libéré au terme de cette audition ou sera t-il définitivement inculpé? Tous les regards sont tournés aujourd’hui vers la Cour d’appel de Cotonou situé à la place Dina après l’église St Michel de Cotonou. On apprend que le maire Clément Gnonlonfoun sera soutenu par une horde de militants, sympathisants et amis qui vont envahir les lieux ce jour. Le mercredi dernier, une marche gigantesque a été organisée à Dangbo par les ténors de l’opposition pour réclamer la libération du maire qu’ils considèrent comme un «détenu politique». 

{mosgoogle}Cette marche va-t-elle faire son effet? Que projettent les ténors de l’alliance <<Union pour la nation>> surtout qu’à Dangbo, ils ont menacé également d’organiser une marche gigantesque à Porto-Novo et à Cotonou si le chef de l’Etat détenait toujours illégalement le maire de Dangbo en prison.

Ismail Kèko