La Nouvelle Tribune

Nomination du chef d’arrondissement de Tohou

A lire

USA : un fils de Mohammed Ali victime du décret Trump?

Afrique du sud: les victimes d’hier, agresseurs d’aujourd’hui

se connecter
se connecter
Par conséquent, on ne pouvait se prévaloir de ce que Dieudonné Vodounou est seul élu de Tohou pour le nommer. Encore que toutes les possibilités ne sont pas encore exploitées dans la désignation du chef d’arrondissement. Pour Théophile Montcho et ses camarades, c’est tout simplement une dictature d’une époque révolue qui ainsi ressuscitée.  Pour ce faire, ils dénoncent le silence du président de la République. Ils rendent le gouvernement et le préfet responsable des conséquences  que pourrait engendrer ladite nomination. Ils décident par ailleurs de combattre « l’élan dictatorial et suicidaire du préfet » qui dans le même temps, refuse d’installer les chefs d’arrondissements de Dogbo-Tota et de Dévé ».

Benoît Mètonou