La Nouvelle Tribune

Soutien de Savalou au Chef de l’Etat

Espace membre

La Fudees portée sur les fonts baptismaux

Sous la direction de Désiré Adadja, ministre de la communication, les populations de l’Est de Savalou sont désormais unies au sein d’un mouvement politique dénommé Forces unies pour le développement et l’émergence de l’Est de Savalou (Fudees) qui a vu le jour le dimanche 27 septembre 2009. C’est dans le but d’une synergie d’action des forces politiques de la localité pour accompagner la vision du Président Boni Yayi. 

Le dimanche 27 septembre 2009, les populations des arrondissements de Logozohè, de Monkpa, de Gobada, de Lahotan et le village de Zounzonkamè se sont données rendez-vous à la maison des jeunes de Logozohè pour porter sur les fonts baptismaux, les Forces unies pour le développement et l’émergence de l’Est de Savalou (Fudees). Un creuset créé pour soutenir les actions du chef de l’Etat à l’Est de Savalou, à en croire Nestor Ezin, président du comité d’organisation et ancien député de la localité. Il s’agit explique t-il, de fédérer les forces politiques pour parler d’une seule et même voix. Le Fudees se donne pour ambition de barrer la route à l’imposture politique et réaliser le développement du Bénin. Loin d’une destruction de la grande famille de la mouvance présidentielle à Savalou, ce nouveau creuset s’inscrit dans une logique de conjugaison des forces politiques des collines autour du Chef du gouvernement, le président Boni Yayi, aux dires de Isidore Mafon, coordonnateur Fcbe de la commune de Savalou. Il n’y aura pas de division entre les communautés soutenant les actions du docteur Boni Yayi à Savalou, précise Rigobert Koutonin, président du Mrpp Assikoto, le mouvement politique de l’Ouest de Savalou.
Nicaise Fagnon, le ministre des travaux publics dans la verve qu’on lui connaît a passé en revue les promesses du gouvernement en matière d’infrastructures routières dans les collines. Il s’agit entre autres, de la réhabilitation de 650 km de routes dont les travaux débutent dès novembre prochain.

{mosgoogle}Dans son discours, le ministre de la communication, Désiré Adadja aujourd’hui un leader politique incontesté de Savalou, a invité les populations de Savalou à la patience pour voir se concrétiser les réalisations du gouvernement du changement dans la commune. Aussi, s’est-il attaqué aux imposteurs politiques notamment ceux qui selon lui crient Yayi Boni le jour et qui disent autre chose la nuit. Pour Désiré Adadja, le Fudees est un mouvement qui va s’organiser pour qu’il n’y ait plus de place aux aventuriers politiques. Au terme de l’assemblée générale du Fudees, un bureau de 5 membres a été élu. A sa tête, Boniface Vissoh, chef d’arrondissement de Logozohè et ancien maire de Savalou.

Blaise Ahouansè