La Nouvelle Tribune

A propos des dernières déclarations de son président Issa Salifou

Espace membre

Le G13 doit clarifier sa position

Le président de l’Union pour la relève (Upr) et chef de file du groupe parlementaire G13 à l’Assemblée nationale, Issa Salifou, se contredit dans ses déclarations. Il vacille entre l’opposition et la mouvance.

Quelle est la position réelle du député Issa Salifou alias Saley sur l’échiquier politique national ? La variation dans ses propos ne permet pas de le situer dans l’opposition ou dans la mouvance. Il y a quelques semaines, Saley déclarait devant une foule impressionnante de militants de son parti ceci : « Ce n’est pas encore le divorce entre nous et le président Yayi ». Cette phrase a suscité des commentaires divers et variés. Pour l’opinion publique, il veut rejoindre son compagnon de lutte, Rachidi Gbadamassi, à la mouvance, après avoir tenté d’affronter sans succès le pouvoir en place. Si Issa Salifou rejoignait Yayi dans ces conditions, ce ne serait pas étonnant. Les émissaires du chef de l’Etat ont entamé des négociations avec les ténors du G13, afin qu’ils abandonnent l’opposition. Selon certaines informations, les pourparlers entre les deux camps semblent avoir beaucoup évolué. Par exemple, on parle de plus en plus de l’entrée imminente du professeur Ari Fari Bako au gouvernement au poste du ministre de l’Enseignement supérieur. En plus, le ténor du G13 est un homme d’affaires. Rejoindre le pouvoir pour bénéficier de ses largesses ne serait pas un mal pour lui. Et si l’on remonte au début de la législature actuelle, M. Salifou fait partie de ceux qui ont choisi de tourner le dos au  président Bruno Amoussou dans la course à la présidence de l’Assemblée nationale.
Contre toute attente, dans un organe de presse de la place paru hier, le président du G13 déclare qu’il ne restera pas dans le même camp que Rachidi Gbadamassi en 2011. Il est allé plus loin en soulignant qu’il n’a plus rien à cirer avec le chef de l’Etat et son gouvernement. Que faut-il comprendre finalement ? Parlait-t-il en parabole lorsqu’il s’adressait à ses militants à Parakou? Concernant le remaniement ministériel, les autres membres du G13 veulent-ils aller au gouvernement sans son avis ?  Les conditions ne sont-elles pas encore réunies pour qu’il retourne à la mouvance ? Les Béninois veulent avoir des réponses claires à ces interrogations pour qu’on sache qui est qui et qui fait quoi.

{mosgoogle}A la veille des élections de 2011, il est temps que les hommes politiques clarifient leur position et tiennent des propos justes et sans ambiguïté aux populations. C’est l’heure pour le G13 de déclarer son appartenance à l’opposition, si telle est réellement son ambition. De là, le pouvoir en place saura orienter ses actions. C’est pourquoi, Issa salifou est appelé à clarifier officiellement sa position et celle du G13. Ce n’est pas normal de jouer aux opposants, le jour, et raser les murs du palais de la République, la nuit.

Jules Yaovi Maoussi