La Nouvelle Tribune

Après le retrait de l’Ige de la bourse du travail

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter
Le hic dans tout ceci, c’est que le peuple n’a plus eu droit à une restitution de lapart des secrétairtes généraux des centrales syndicales comme ils avaient alerté tout le monde quand le torchon brûlait entre eux et le gouvernement. Aujourd’hui, des interrogations demeurent sau sein de l’opinion nationale ur ce qui a constitué le sôcle sur lequel les deux camps se sont entendus.  Qu’ont-ils convenu avec les ministres d’Etat? Et en amont avec le chef de l’Etat sous la houlette du président du Ces, Nicolas Adagbè? Les syndicalistes se doivent de monter une fois encore au créneau afin d’apporter des éclaircissemnts aux Béninois et surtout aux travailleurs qu’ils sont sensés représentés.

Benoît Mètonou