La Nouvelle Tribune

Rumeurs autour du candidat unique du G4 en 2011

Espace membre

Colère à la Rb

Des membres du parti la Renaissance du Bénin(Rb) ont réagi vivement suite aux rumeurs répandues ces derniers jours, selon lesquelles un consensus serait trouvé autour d’un candidat unique pour le G4 en 2011. Là-dessus, ils pensent avoir une idée claire du choix du candidat qui va défendre les couleurs du  groupe à la prochaine présidentielle.


A la Rb,  on crie à l’intoxication et à la manipulation de l’opinion.  Des membres de la Renaissance du Bénin ont exprimé leur indignation face aux informations distillées dans l’opinion et dans la presse, ces derniers jours, faisant état de ce que  le candidat du G4 pour la présidentielle de 2011 serait bientôt investi. En effet, plusieurs articles parus dans la presse et de nombreuses rumeurs ont laissé croire que les membres du regroupement politique,  dénommé le G4,  seraient parvenus à un consens autour d’un candidat unique, en la personne de Me Adrien Houngbédji.  Il a même été question d’une date retenue de commun accord, à laquelle ce dernier serait bientôt investi  comme tel, par ses alliés. Ce consens présumé a été fortement applaudi par ceux qui en faisaient l’apologie, qui voyaient en cette investiture  annoncée une belle surprise,  et la preuve de la capacité des membres de G4 à transcender leurs différences et à s’unir autour d’un intérêt commun pour s’assurer la victoire en 2011. Pour d’autres, ces alliés ont  ainsi réussi à réaliser  ce que certains avaient toujours qualifié d’impossible ;  le fait de pouvoir  désigner un candidat unique, en dépit de la carrure des leaders politiques qui le composent.
Seulement, à l’heure actuelle, il y a lieu de mettre un bémol à cette euphorie et de prendre cette annonce et ces rumeurs pour un-non événement, du moins, à s’en tenir aux réactions  enregistrées du côté de la Renaissance du Bénin.

Des primaires ou rien

Des membres de la Rb prennent pour de l’affabulation les informations ci-dessus rapportées sur le choix du candidat du G4. Pour eux,  il n’en est encore absolument rien. Ils estiment qu’à aucun moment, les responsables au sommet du parti n’ont pu leur dire qu’ils s’étaient entendus s avec leurs alliés pour  désigner un des leurs pour être leur candidat en 2011. Ils pensent donc que les rumeurs qui ont circulé ces derniers temps ne sont rien d’autre que de l’intoxication et une tentative de récupération politique. Ils n’entendent pas alors , par conséquent , apporter une quelconque  caution aux dirigeants du parti, si d’aventure ils s’avéraient qu’ils viennent à prêter le flanc à ce qu’ils qualifient de manipulation politique de l’opinion  et de comportement anti-démocratique. En conséquence, les membres de la Rb  approchés disent ne s’en tenir qu’à une seule chose, au seul discours tenu jusque là par les responsables du parti : « la désignation du candidat du G4 passera par la tenue d’élections primaires entre les membres du regroupement. C’est à cette seule condition que la Rb accepterait l’option d’une candidature unique ».
Au regard de ce qui précède, il y a lieu de conclure que rien n’est encore jouer  pour le choix du candidat du G4 en 2011.

{mosgoogle} Les récentes informations annonçant l’investiture prochaine du Me Adrien Houngbédji du Prd  sont  donc à prendre avec réserve, en attendant que des réactions officielles viennent clarifier la confusion actuelle. Il revient donc aux membres de ce regroupement, que sont le Parti du Renouveau démocratique(Prd), la Renaissance du Bénin (Rb), le Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep) et le Parti social démocrate (Psd) d’accorder leurs violons sur le mode de désignation de leur candidat pour la présidentielle de 2011, afin que le choc des ambitions n’emporte la cohésion apparente qui semble caractériser le groupe.

Alain C. Assogba