La Nouvelle Tribune

Nomination d’un intérimaire à la direction des services de l’intendance des armées

Espace membre

Entre gestion des affaires courantes et profil de l’appelé
Objet depuis un moment de polémique, la nomination du colonel Sabi Mouka au poste de directeur par intérim des services de l’intendance des armées ne serait mue que par un souci de faire gérer plus facilement les affaires courantes par un profil convenable.

Bien que totalement libre de choisir ses collaborateurs, le ministre d’Etat, chargé de la Défense nationale, Issifou Kogui N’douro a dû cependant tenir compte de deux réalités majeures dans la nomination du directeur par intérim des services de l’intendance des armées. De l’avis de plusieurs observateurs, la nomination du colonel Sabi Mouka à ce poste procède  du souci de faire gérer convenablement le quotidien financier des forces armées béninoises malgré le décès subit de l’ancien titulaire du poste par un cadre dont le profil  et l’expérience pourraient être d’importants atouts. Précédemment directeur des ressources financières et matérielles du ministère de la Défense nationale, le colonel Sabi Mouka a l’avantage sur quelque autre cadre des forces armées d’être déjà l’un des deux ordonnateurs délégués du budget dudit ministère. Ceci l’épargne des formalités de dépôt et de reconnaissance de signature auprès des services du ministère des Finances. D’autres potentiels aspirants au poste dont les noms se retrouvent au cœur de la polémique entretenue autour de la nomination de leur collègue d’armes ne présentent pas les mêmes atouts et facilités.

Ludovic D. Guédénon