La Nouvelle Tribune

Actes de violences à Avrankou

Espace membre

Le véhicule du député Augustin Ahounavoébla saccagé
Le scrutin du 20 avril 2008 dernier a enregistré dans la commune d’Avrankou quelques actes de violence. La scène s’est déroulée dans la nuit du samedi à dimanche dernier dans le village de Tanzoun dans la commune d’Avrankou.
Il s’agit des actes de vandalisme sur la personne du député Augustin Ahouanvoébla et sur son véhicule de fonction. En effet, le véhicule de fonction du président du groupe parlementaire Prd-Prs Augustin Ahouanvoébla, député élu dans la 20è circonscription électorale, qui regroupe Avrankou, Akpro-Missérété, Dangbo aurait été attaqué par une horde d’individus armés et camouflés dans la nuit au moment où le député du Prd revenait de son village suite à une interpellation de ses militants qui auraient surpris un fraudeur nocturne dans les  rangs de Fcbe. A en croire des sources proches de la gendarmerie d’Avrankou, l’individu bien connu dans la région a été surpris par un groupe de jeunes anti fraude du Prd qui veillaient au grain dans la nuit. Le militant  Fcbe a été interpellé après  avoir sillonné certaines maisons. A en croire des militants Prd interrogés après le drame, le suspect serait un militant de  Fcbe  en pleine  campagne nocturne faisant du porte à porte. Il aurait été pris en flagrant délit et conduit chez le chef de village. Puis il a été conduit à la brigade d’Avrankou. Mais entre- temps, l’honorable Augustin  Ahouanvoébla, coordonnateur de la liste Prd à Avrankou  a été joint par  ses militants qui lui ont fait part de la situation. C’est de  retour du village qu’une embuscade lui aurait été tendue par ses adversaires qui n’ont pas apprécié. Quelques impressions le jour du vote le geste des militants du Prd qui ont arrêté les leurs. Son véhicule fut saccagé et il n’aurait eu  la vie sauve  que grâce à sa vigilance et son dynamisme. Pour l’instant,  l’affaire est dans les mains de la brigade de gendarmerie de la localité pour des enquêtes complémentaires. Cette situation survenue à Avrankou n’a pas échappé au leader des tchoco choco quand il est venu exprimer son suffrage. Il a dénoncé vigoureusement cet état de chose et a même accusé le coordonnateur Fcbe d’Avrankou , le ministre François Noudégbessi et l’ex-député du Prd actuellement Fcbe Michel Missikpodé d’être à l’origine de cette sale affaire. Par ailleurs, il en a appelé au sens de responsabilité du chef de l’Etat qui doit mettre de l’ordre dans sa troupe. Puisque, dit-il,  ce sont des actes qui amènent à douter du bien fondé de notre démocratie. << La troupe est à l’image du chef>> a t-il ajouté pour finir.
 
I.K.