La Nouvelle Tribune

Scrutin du 20 avril 2008 dans l’Ouémé

Espace membre

Dans l’ensemble les opérations ont démarré à Porto-Novo avec un  grand  retard
A part quelques ratés liées au retard dans l’acheminement du matériel sensible vers les bureaux de vote et certains flottements de début, les opérations de vote se sont déroulées normalement dans de bonnes conditions et sans heurt, contrairement à ce qui a été enregistré lors des élections législatives passées. Une situation que beaucoup de candidats surpris lors du vote ont apprécié. Ils ont loué les efforts des membres de la Cena malgré les difficultés enregistrées dans le cadre de l’organisation de ce scrutin.

Malgré les nombreuses difficultés enregistrées dans le cadre de l’organisation de ce scrutin, les responsables de la Commission électorale nationale autonome (Cena) ont mis tout en place pour que ces élections aient lieu à bonne date. Particulièrement dans la ville de Porto-Novo, les opérations de vote ont démarré dans l’ensemble avec un grand retard par endroits. Par exemple, dans le 5è arrondissement de la ville, jusqu’à 10 heures 30 minutes, les agents de bureaux de vote humaient encore l’air. Ils affirment que rien n’a encore été convoyé comme matériel à leur niveau. Ce n’est qu’aux environs de 11 heures 15 minutes que le matériel a été convoyé dans plusieurs bureaux de vote. Dans le 4è arrondissement par exemple, la plupart des bureaux de vote ont ouvert entre 8h30 et 9h. Mais dans cet arrondissement, les populations se sont ruées très tôt vers les bureaux de vote. Ce qui fait que déjà aux environs de 10 heures, on pouvait assister à de longues files d’attente. Pareil pour le premier arrondissement qui a démarré autour de 8h30 minutes. Il faut remarquer que les deux autres arrondissements à savoir le 2è et le 3è ont connu aussi un léger retard par rapport au début du vote. Une situation déplorée par plusieurs électeurs. Mais lorsqu’on cherche à savoir les raisons qui ont conduit à ce retard dans certains bureaux de vote, des membres des Cec ont affirmé qu’ils ont reçu tard dans la nuit d’avant hier ce matériel. C’est durant toute la nuit que le matériel a été convoyé vers leur destination. Plusieurs candidats à l’élection communale ont été retrouvés sur le terrain lors du vote. Ils ont pour la plupart livré leurs impressions et se sont réjouit de la bonne ambiance qui a caractérisé tout le processus. Selon certains c’est un grand pas pour notre jeune démocratie.
 
Me Djamiou Adébo se réjouit
du scrutin
La tête de liste Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) dans le 1er arrondissement de la ville de Porto-Novo, Me Djamiou Adébo a livré au terme du vote ses impressions à la presse. Selon le candidat Fcbe et premier adjoint sortant au maire de la ville de Porto-Novo, si le vote n’a pas vite démarré dans certains bureaux de vote ce n’est pas grave. Ce n’est pas pour la première fois qu’une telle situation se produit. Toutefois il a s’est déclaré  optimiste sur le bon déroulement du scrutin.  Me Djamiou Adébo se dit heureux de ce qu’il a vu puisque les citoyens de Porto-Novo sont disciplinés et chacun attend son tour pour voter. Quant au retard observé par endroits, le premier adjoint au maire de Porto-novo dira que les élections ne sont jamais faciles car ils sont au début des opérations de vote et il pense que cela va prendre le pas. Selon lui, les élections, ce n’est pas la guerre mais c’est pour le développement de la ville de Porto-Novo.
 
Le maire Bernard Dossou affirme que c’est un grand pas pour notre démocratie
C’est au poste de vote A du quartier Houinmè-Gbèdjromédé dans le 4è arrondissement de la ville de Porto-novo que le maire sortant Bernard Dossou, candidat à sa propre succession a choisi d’exprimer son suffrage. Très humblement et avec sérénité, le maire Bernard Dossou a jeté son bulletin dans l’urne. Au terme du vote exprimé, le maire de Porto-Novo dira que les élections se déroulent comme prévu dans la transparence et la quiétude. Les populations selon lui sortent normalement pour accomplir leur devoir civique. Il a aussi exhorté les autres qui n’ont pas encore voté à le faire avant la clôture du scrutin. Cette ambiance selon lui n’est que le signe de la vitalité de notre démocratie chèrement acquise. Le maire sortant de la ville de Porto-Novo a profité de cette opportunité pour sillonner quelques bureaux de vote de son arrondissement pour constater de visu comment se déroule le scrutin. Mais le constat qui se dégage est que les populations sont sorties nombreuses pour accomplir leur devoir civique.
 
Mèlvina Yibatou Glèlè déplore
le retard
L’actuelle député du parti du renouveau démocratique ( Prd), tête de liste titulaire dans le premier arrondissement de la ville de Porto-Novo a accompli hier au bureau de vote de Iléfiè son devoir civique en allant voter comme tout autre citoyen. Elle était accompagnée pour la circonstance de quelques membres de sa famille. Au terme de son vote, elle n’est pas allée du dos de la cuillère pour décrier quelque peu le retard observé dans ce bureau de vote et aussi dans d’autres bureaux de vote dans la ville. Selon elle, il faut qu’à l’avenir les responsables de la commission électorale nationale autonome (Cena) corrigent ces tares qui gangrènent souvent le scrutin. Néanmoins, elle dira que tout se passe dans de bonnes conditions et dans le calme, dans la paix. Elle rassure toutefois que le Prd de Me Adrien Houngbédji va rafler tous les 33 sièges en compétition et que rien ne restera pour leurs adversaires.
 
Urbain Karim da Silva exprime sa satisfaction
Le président des sages de la ville de Porto-Novo Urbain Karim da Silva, actuellement aux côtés du chef de l’Etat a exprimé hier, au bureau de vote installé dans les locaux de la préfecture de Porto-Novo dans le 1er arrondissement, son suffrage pour les élections communales et locales. Selon ses propos, il serait allé déjà une fois aux environs de 8h15 au lieu sans que les opérations ne démarrent encore. Ce n’est qu’aux environs de 10h15 qu’il se serait rendu pour la seconde fois au poste de vote où déjà l’affluence était grande. Après avoir exprimé son vote, le sage Urbain Karim da Silva dira que dans l’ensemble ses impressions sont bonnes à part le léger retard observé par endroits. Selon lui,  tout se passe bien. Ce n’est pas la guerre, dit-il, car il y eu un peu d’agitation entre- temps dans le cadre de l’organisation de ces élections. D’un air sûr, le sage de Porto-novo dira que tout se passera bien. Toutefois, il a invité tous ceux qui sont encore dan,s leur foyer à sortir pour voter, seul gage pour le développement de la ville.
 
Sofiath Onifadé Baba Moussa prône une élection sans heurt
C’est au poste de vote de l’école primaire publique de Djassin que la titulaire tête de liste de la Fcbe dans le troisième arrondissement de Porto-Novo a exprimé son suffrage. Elle était accompagnée pour la circonstance de quelques membres de sa famille. Au terme du vote, elle a laissé quelques impressions de joie et de satisfaction. Selon elle, les populations ont fait 10 jours de campagne électorale sans heurt et incidents. Pour ce faire, elle a remercié le tout puissant. Elle s’est réjouit d’avoir accompli ce jour son devoir civique. Toutefois, elle a exhorté les populations à faire le déplacement des urnes puisque pour elle c’est un jour de fête et de joie.
 
L’ex député Ramatou Baba Moussa souhaite un vote dans la transparence
L’école primaire publique de Djassin a servi de cadre aussi à l’ex député, ancien questeur de la 2è législature, ancien ministre de la famille Ramatou Baba Moussa d’accomplir son devoir civique. Après avoir exprimé son suffrage, elle a d’entrée exprimée sa joie de venir voter en toute liberté. Selon elle, c’est une chance pour nous. A en croire ses propos, tout se passe pour le moment dans de bonnes conditions. Elle souhaite que tout le scrutin se déroule dans la transparence et dans la quiétude, qu’il n’y ait pas de bourrage d’urnes. Par rapport au couplage des élections, l’ex député Ramatou Baba Moussa dira qu’il y a très longtemps qu’on le souhaitait. Selon elle, c’est un grand succès pour notre pays même si c’est des isoloirs de fortune avec des nattes qui ont été installés à certains postes de votes. Elle a souhaité que la jeunesse soit désormais impliquée, que les jeunes chefs quartiers travaillent comme leur papa et leurs ainés.
 
Me Adrien Houngbédji dénonce quelques irrégularités
C’est aux environs de 12 heures que le président du Prd Me Adrien Houngbédji a fait le déplacement de son domicile vers le bureau de vote du quartier Adjina dans le 3è arrondissement de Porto-Novo. Arrivé sur le lieu de vote, le leader des tchoco choco fera un constat amer qu’il a aussitôt notifié aux membres de ce bureau de vote. En effet, depuis le début du vote à ce poste d’Adjina, en ce qui concerne les élections de chefs quartiers, tous ceux qui avaient voté l’ont fait avec des bulletins de vote destinés à la commune d’Adjarra. Même les membres du bureau de vote n’ont pas fait ce constat. Il a fallu la vigilance de Me Adrien Houngbédji pour déceler cette irrégularité. Le président du Prd, avant de faire son vote, a notifié aux responsables de ce bureau de vote que cet incident soit mentionné dans leur procès verbal pour éviter que les voix de ce bureau de vote soient annulées. Selon Me Adrien Houngbédji, c’est déplorable et il dit qu’il espère que ce n’est pas à dessein pour invalider les voix de sa liste.

Ismail Kèko