La Nouvelle Tribune

Après le limogeage provisoire du ministre de l’urbanisme

Espace membre

Les populations d’Avrankou toujours unies derrière Noudégbessi

(L’honorable Michel Missikpodé rompt le silence)
Malgré les divergences de point de vue au sein de la grande famille des forces politiques et leaders soutenant les actions du chef de l’Etat dans la commune d’Avrankou, le limogeage provisoire de leur frère François Noudégbessi du gouvernement dans le cadre du dossier Cen-Sad n’a pas consumé leur ardeur.


C’est par le truchement de l’ex député du Prd Michel Missikpodé, natif d’Avrankou et aujourd’hui soutenant les actions du chef de l’Etat, que des mots de soutien ont été entendus. C’était à l’occasion d’une rencontre qu’il a eue avec des hommes des médias le week-end dernier à son domicile à Avrankou. L’objectif de cette rencontre est d’échanger avec les professionnels des médias sur des dossiers brûlants de la nation qui défraient actuellement la chronique. Entre autres dossiers abordés, figurent le dossier Cen-Sad qui a conduit au relèvement provisoire du ministre de l’urbanisme François Noudégbessi, les tractations orchestrées lors de l’élection du maire d’Avrankou par les Fcbe et ses impressions par rapport à la réaction des responsables du mouvement politique dénommé «Front des forces d’actions de l’Ouémé» à Porto-Novo sur l’affaire Cen-Sad. Parlant de la récente sortie de ce mouvement politique, le député Michel Missikpodé dira que «c’est du faux» et ce qui a été fait à Porto-Novo est une manipulation pour nuire au ministre François Noudégbessi. « Ce qui s’est passé à Porto-Novo c’est du faux parce qu’on ne peut pas parler de la politique aujourd’hui dans Avrankou sans parler de Missikpodé car hier c’étaient les Kèkè».A en croire les propos de Michel Missikpodé, Avrankou ne se retrouve pas dans ce qui a été fait à Porto-Novo. A la question de savoir si le député soutient la décision du chef de l’Etat dans ce dossier et quelles sont ses appréciations, l’ex député d’Avrankou a précisé qu’au lieu de manipuler l’opinion publique, il serait mieux de laisser la commission d’enquête diligentée faire son travail afin que la lumière soit faite et que leur frère soit réintégré au gouvernement.

{mosgoogle}Toutefois, le député Michel Missikpodé dira que cette situation n’entache en rien le soutien que le peuple d’Avrankou a pour le ministre François Noudégbessi et également pour le chef de l’Etat. Il déclare par ailleurs que tout Avrankou le soutiendra pour sa réélection en 2011. L’ex député d’Avrankou profitera de cette opportunité pour demander de vive voix au chef de l’Etat de rendre aussi visite aux populations d’Avrankou comme il l’a fait dans d’autres communes du Bénin. «Avrankou n’a pas encore ramassé sa tontine vis à vis du chef de l’Etat» a t-il déclaré. Les tractations politiques qui ont conduit à la réélection de l’actuel maire d’Avrankou n’ont pas été occultées par Michel Missikpodé.

Ismail Kèko