La Nouvelle Tribune

Rapport complet de l’Ige et l’Igf sur l'affaire cen-sad

A lire

Gambie : arrestation du patron des renseignements de Jammeh

France : Sarkozy passe de la politique à l’hôtellerie

se connecter
se connecter
L’Etat n’a pas payé à temps les avances de démarrage.
Pour des marchés de plus 500000000 de FCFA, aucune caution bancaire n’a été exigée, surtout que certaines sociétés ont bénéficié d’une avance de 70% du montant de leur marché.
Il a été relevé que les prix de certains matériels ont été surévalués; à titre d’exemple, une paire de gants pour motard a coûté plus de 90.000 FCFA et un imperméable (pantalon et chemise) en nylon simple pour les motards a coûté plus de 400.000 FCFA.
Ces imperfections et dysfonctionnements relèvent en grande partie de la responsabilité des acteurs du Ministère chargé des Finances ayant conduit ce dossier, pourtant d’une grande sensibilité sécuritaire, dessaisi au Directeur de Cabinet Militaire par ce département.