La Nouvelle Tribune

Commune de Covè/Malgré l’absence du préfet et des Fcbe

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter
L’absence des Fcbe et du préfet est la preuve du dilatoire du gouvernement qui cherche à tout prix à avoir une majorité avant l’installation du conseil communal. Dès lors, Covè est embarqué dans une turbulence politique. Le préfet permettra-t-il au nouveau maire de prendre fonction ? Certainement non. Le même cas s’était produit dans la commune de Sèmè-Podji. Le Prd a élu l’autorité communale, ses adjoints et les chefs d’arrondissement en présence d’un huissier de justice. Mais, ils n’ont pas pu prendre service. La situation montre qu’aujourd’hui, on évolue vers un régime policier.

Jules Yaovi Maoussi