La Nouvelle Tribune

Emission «Cartes sur table »: Valère Glèlè fait de troublantes révélations

Espace membre

Il dénonce la gestion du ministre Galiou Soglo au ministère des sports

Le  président de l’ As Tonnerre de Bohicon, Valère Glèlè, hier sur l’émission «Cartes sur table » de Océan Fm a révélé la gestion opaque du comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fbf) par le  président Anjorin Moucharafou et  a déclaré que le ministre Galiou Soglo est « le plus mauvais ministre des sports qu’on a connu ».


«  … Galiou Soglo, c’est le plus mauvais ministre  des sports qu’on a connu » telle est en substance la déclaration du président de l’As Tonnerre de Bohicon Valère Glèlè , invité sur l’ émission «Cartes sur table » de Océan Fm. Comme on le constate le président de Tonnerre n’a pas été du tout tendre  en vers  l’ex – ministre  des  sports. Il a dénoncé l’accointance qu’on a observée  sous l’ère du ministre Galiou  avec certains membres influents de la Fédération béninoise de football (Fbf) où le ministère des sports a été transformé en un siège bis de la Fédération. Il s’est interrogé sur comment les cinq cent millions (500 millions)  de Fcfa  offerts par le réseau  mobile de Gsm  «Mtn » (300 millions Fcf)  et le lait « Jago » ( 200 millions Fcfa) pour les Ecureuils du Bénin pour la Coupe d’Afrique des Nations (Can) Ghana 2008 ont  été gérés par la  Fbf ?  Le président de  Tonnerre a dénoncé le refus du président  Anjorin  Moucharafou pour la mise sur pied d’une commission ad hoc chargée de vérifier sa gestion financière car selon lui, « c’est  parce qu’il  ne l’arrange  pas ». A propos des soixante cinq (65) millions FCfa, il  tient à avoir des éclaircissements Si les membres de la Fbf ne veulent pas rendre compte de leur gestion financière, il compte saisir la justice de son pays. Le  Président Valère Glèlè a par ailleurs invité les acteurs sportifs à être sereins  par rapport à tout ce qui se passe actuellement à l’approche imminente de l’assemblée générale élective portant renouvellement du comité exécutif de la Fbf. A cet effet, il a dit qu’il y a beaucoup de candidats dans l’ombre qui vont surprendre. Il a lâché qu’il ne veut pas être candidat pour le poste de la présidence mais il veut rester dans le prochain bureau exécutif de la Fbf.  Pour lui, les membres du comité exécutif de la Fbf actuel  n’ont aucune vision de développement. Il a tenu à signifier que  le ministre de la jeunesse des sports et des loisirs Etienne  Kossi est  un brave car il a su apaiser la tension.

Ravir de l’avènement d’un championnat professionnel.

 « Le championnat  à quatorze (14) clubs  va régler beaucoup de choses  mais pas avec les fossoyeurs.» a affirmé le président de l’ As Tonnerre  Fc. Il se dit prêt  pour se conformer au cahier de charge que les 14 premières équipes  de la première division et les douze (12) premières de la deuxième division doivent  remplir. Mais il n’a pas manqué de dénoncer la gestion calamiteuse du football béninois par des membres actuels du comité exécutif de la  Fbf notamment le championnat national de première division. «  Depuis quatre (4) ans, on les a mandaté ….ils se  prennent comme de petits dieux… Aucun  championnat n’est validé depuis leur élection » a –t –il fait savoir.

 Le candidat de collectif des clubs connus bientôt

«  Dans  quelques jours, le collectif des clubs va désigner son candidat. » a annoncé le président de l’ As Tonnerre  de Bohicon Valère Glèlè. Il  a dit que le collectif  des clubs le fera savoir dans quelques jours et que les consultations  se poursuivent entre  les  responsables de club membres de ce collectif. Il a crié haut et fort qu’il faut que  les membres de la Fédération actuels  partent.  Il s’est  étonné que c’est à la veille des élections que les gens se sont levés subitement pour vouloir donner vingt (20) millions Fcfa. Concernant l’assemblée générale élective, il veut qu’ elle  ait lieu à la date retenue.

 Rescousse au  Secrétaire général de la Fbf

{mosgoogle}«   Le Secrétaire général a laissé faire »  a affirmé le président de l’As Tonnerre de Bohicon. Pour étayer  son affirmation, il a déclaré que  c’est le jeune frère d’un responsable de la Fédération, alors vice président de la commission  des arbitres, a toujours désigné les arbitres sur les matches puisque  le Secrétaire général était souvent en voyage. Pour  lui c’est  du copinage qu’on a toujours assisté Il a ajouté que, dans la commission des règlements, pénalités et sanctions de la Fbf,  « tout ce qui se passe, est dicté par le président de la Fédération » Par rapport aux cinq (5) millions décaissés pour informatiser le secrétariat général ,il se demande là où les sous sont passés ? Puisqu’on n’a jamais vu le matériel..

Roland  Affanou