La Nouvelle Tribune

Menaces sur l’unité nationale et nuisance sur les performances de l’administration

Espace membre

Les députés de l’opposition interpellent le gouvernement

Huit députés de l’opposition, notamment Eric Houndété, Lodjou Jude, Eric N’Da Antoine N’Da, Dominique Sohounhloué, Louis Vlavonou, Edmond Zinsou, Georges Bada et Raphael Akotègnon, viennent d’interpeller le gouvernement du Dr Boni Yayi à travers une question orale au gouvernement relative aux violations des principes de neutralité imposés au gouvernement par la loi fondamentale du Bénin à propos du fonctionnement de l’administration de manière à préserver la cohésion nationale.


Selon les signataires de cette question, les  autorités administratives et politiques menacent au quotidien les populations des localités qui ne sont pas politiquement sous leur emprise de les écarter du bénéfice de toutes infrastructures. Des Directeurs Généraux de structures publiques parcourent certaines localités et promettent d’user de leur position pour réaliser telles ou telles infrastructures, les micro crédits sont devenus un outils privilégié de mobilisation politique, des autorités ministérielles abreuvent à chaque occasion leur collaborateur de rites religieux, même le directeur de cabinet du Chef de l’Etat assure, selon ses propres propos, un encadrement spirituel permanent au chef de l’Etat.

{mosgoogle} Face à la répétition de ces pratiques, les députés signataires de cette question demandent au gouvernement d’une part ce qui motive son engagement pour ces violations constantes des principes cardinaux des services publics et d’autre part les mobiles de son option pour la politisation de l’administration au détriment de ses intentions premières de la dépolitiser.

Ismail Kèko