La Nouvelle Tribune

Hommages de la représentation nationale à feu Paulin Tomanaga

Espace membre

Décédé suite à un grave accident de la circulation, feu Paulin Tomanaga a reçu le vendredi dernier au palais des gouverneurs à Porto-Novo les hommages mérités dus à son rang. Avant l’inhumation du défunt dans son village natal, sa dépouille a reçu les hommages de la représentation nationale.


C’était sur l’esplanade intérieure du palais des gouverneurs à Porto-Novo en présence de tous les députés de la 5è législature ainsi que des membres de sa famille, des amis et sympathisants de l’illustre disparu. C’est dans la tristesse et les yeux chargés de larmes que ces hommages lui ont été rendus par ses collègues de la 5àme  législature. Le député de la Renaissance du Bénin Georges Bada, au nom du groupe parlementaire Add-Nation et Développement auquel le défunt a appartenu, dans son oraison funèbre a rappelé comment l’ex député Paulin Tomanaga était dévoué pour son parti politique.

Selon lui, sa fidélité au parti, son dévouement au travail et sa qualité l’ont conduit à briguer plusieurs postes de responsabilité aussi bien sur le plan national qu’international où il a occupé également le fauteuil de premier maire de l’ère du renouveau démocratique à Bohicon. Il sera rejoint dans ses propos par le président de l’Assemblée nationale Mathurin Coffi Nago qui a loué longuement aussi les qualités de l’homme. Selon le président Mathurin Nago, le député Paulin Tomanaga est un travailleur infatigable, un homme de conciliation, un médiateur qui a beaucoup fait dans la crise qui a longtemps secoué l’institution parlementaire. Son fils, représentant la famille a, au cours de son oraison funèbre, remercié tous ceux qui de près ou de loin les ont assistés dans cette étape douloureuse.

{mosgoogle}Il n’a pas manqué de revenir sur les conditions tragiques du décès de leur père. Les nombreuses pressions reçues de part et d’autre par leur papa lors des tractations pour sa désignation à la Haute cour de justice n’ont pas été occultés dans l’oraison funèbre. Des propos tristes et malheureux ont été également évoqués par le fils du défunt, ce qui a failli même conduire à des suspicions puisque les enfants seraient encore restés sur leur soif par rapport au décès de leur père. Néanmoins, à la suite des hommages rendus au défunt, la dépouille mortelle a été conduite à sa dernière demeure à Bohicon où il a été inhumé dans l’intimité famille.

I. K.