La Nouvelle Tribune

Malaise au sein du conseil municipal de Porto- Novo

Espace membre

Le maire Océni Moukaram interdit l’accès aux conseillers Fcbe

Trois conseillers Fcbe ont été réintégrés au sein du conseil municipal de la ville de Porto- Novo suite à des décisions rendues par les juges de la Cour suprême invalidant des sièges de conseillers Prd.  Le mercredi dernier, au cours des travaux de la session ordinaire de ce conseil communal, les conseillers du Prd ont vidé la salle lorsque les conseillers Fcbe ont fait leur apparition.


Le conseil municipal de la ville de Porto-Novo a démarré le mercredi dernier sa première session ordinaire de l’année 2009 fans l’enceinte de la mairie. C’était une occasion pour le maire de la ville Océni Moukaram d’installer officiellement les trois nouveaux conseillers Fcbe qui ont été intégrés au sein du conseil municipal de Porto- Novo à la suite de la décision de la Cour suprême invalidant trois sièges de conseillers Prd au niveau des 5è, 4è et 2è arrondissements de la ville. Ce qui fait normalement 8 sièges pour les Fcbe au lieu de 5 initialement enregistrés contre aujourd’hui 25 pour le Prd. Mais contre toute attente, le maire Océni Moukaram n’a jamais invité officiellement ces trois nouveaux conseillers Fcbe malgré les injonctions du préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau François Houessou.

Comme les lettres d’invitation ne venaient pas, les conseillers en question ont décidé de suivre les travaux du conseil municipal avec force puisqu’ils détiendraient leur passeport de reconnaissance de conseillers élus et la décision de la Cour suprême y compris la lettre écrite par le préfet au maire les autorisant à s’installer. Malheureusement, ces trois conseillers, au lieu de se voir refuser l’accès à la salle, le maire Océni Moukaram et tous les conseillers Prd ont choisi de vider littéralement la salle en abandonnant sur place les conseillers Fcbe. Mais en réalité, quelles sont les raisons de cette attitude du maire de la ville de Porto-Novo et des conseillers Prd ? Tout remonte à quelques mois notamment au lendemain de la proclamation des résultats des dernières élections communales où des contestations ont été enregistrées aussi bien dans le camp des Fcbe que dans celui du Prd dans la ville de Porto-Novo. Au finish, les recours formulés au niveau de la Cour suprême ont été   pour la plupart favorables aux Fcbe puisqu’ils ont pu arracher outre les 5 sièges, trois autres sièges au Prd dans trois arrondissements. Mais les conseillers du Prd dont les sièges ont été invalidés ont protesté vigoureusement contre les décisions de la Cour suprême car cette dernière aurait invalidé ces sièges sans pour autant écouter la partie adverse qu’est le Prd. Et les conseillers du Prd de se demander d’ailleurs comment la Cour suprême a pu invalider des sièges sans même tenir compte des considérations des conseillers Prd.

{mosgoogle}Pour eux, cela frise de la manipulation et de l’arbitraire. Ce serait pour cette raison que le maire de la ville de Porto-Novo a décidé de tenir tête au préfet et même résister à la décision d’invalidation de sièges de la Cour suprême.  Mais pour l’heure, les conseillers des Fcbe veulent aller par la manière forte et obliger le maire Océni Moukaram à céder. Quelle sera la suite de ce bras de fer et quand le maire décidera t-il d’installer finalement ces conseillers des Fcbe au sein du conseil municipal de Porto-Novo?

Ismail Kèko