La Nouvelle Tribune

Suite à la reprise de l’élection à Avrankou

A lire

Gambie : arrestation du patron des renseignements de Jammeh

France : Sarkozy passe de la politique à l’hôtellerie

se connecter
se connecter
Mais pour quelles raisons le préfet at-il renvoyé alors le premier conseiller Prd arrivé sur les lieux alors qu’il pouvait toutefois participer au vote des deux adjoints. Cet incident malheureux a rendu très furieux les conseillers Prd qui ont menacé de saisir les instances compétences pour régler cette situation. vont-ils une nouvelle fois saisir la Cour suprême sur le fait qu’ils ont été interdits d’abord d’accès par le préfet? Si ce recours était formulé, auront-ils encore gain de cause? L’élection du maire, ses adjoints et des chefs d’arrondissements sera t-il une nouvelle fois invalidée? Dans tous les cas,  les menaces proférées sur lieux par les conseillers du Prd seront-ils  concrétisées dans les jours à venir et quel en sera l’issue ?

Ismail Kèko