La Nouvelle Tribune

Ministère des Finances et de l’économie

Espace membre

Timide passation de service entre Lawani et Koupaki

Le ministre des Finances et de l’économie, Soulé Mana Lawani, a passé, hier à Cotonou, le témoin à Pascal Koupaki. La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance  morose


Tout le monde avait la mine serrée hier au ministère des Finances et de l’économie. La passation de service entre le ministre des Finances et de l’économie, Soulé Mana Lawani, et son successeur Pascal Koupaki, s’est tenue timidement. Les cadres dudit ministère étaient apparemment très déçus de la manière dont M. Lawani les a quittés. M. Lawani était visiblement mécontent. Il avait une mine grave. Il forçait le sourire pour cacher peut-être son émotion. C’est difficilement que l’assistance acclamait. Tout se passait comme si l’on était venu enterrer un ami très cher au cimetière. Même le cocktail qui sanctionne traditionnellement la fin de ces genres de rituel, n’a pas été donné.
Dans son discours d’adieu qu’il lisait avec une voix cassée, le ministre limogé, Soulé Mana Lawani, s’efforçait de dire quelques mots au public. D’abord, il a loué la grandeur de Dieu. « La vie est un long chemin, mais c’est Dieu qui trace le chemin. Ce chemin qui m’a conduit dans ce ministère le 17 juin 2007 connaît aujourd’hui un détour brutal vers un univers certes porteur d’espoir mais aussi des surprises », a-t-il déclaré, avant de rappeler les défis qu’il devrait relever au ministère des Finances. A cet effet, il a cité le renforcement des mesures de bonne gouvernance, la poursuite du paiement des arriérés de l’Etat, l’amélioration des performances du système de passation des marchés par la réduction des délais, l’amélioration des performances des régies, l’accroissement du taux d’engagement et de décaissement des allocations budgétaires de la gestion axée sur les résultats et la poursuite de la modernisation et de l’informatisation des structures dudit ministère. Au titre de l’assainissement des finances publiques, le ministre sortant a déclaré avoir réalisé la limitation des procédures exceptionnelles d’exécution des dépenses publiques, la poursuite de l’apurement des arriérés intérieurs de l’Etat, la poursuite de l’amélioration de la gestion des dépenses publiques, l’adoption d’un nouveau code des marchés publics, l’élaboration du plan pour l’amélioration du système des finances publiques et l’amélioration de la reddition des comptes annuels de l’Etat.

{mosgoogle} Par rapport à l’amélioration des recettes de l’Etat, M. Lawani a souligné le renforcement des capacités humaines et matérielles des régies financières, la création d’un cadre de concertation entre l’administration fiscale et le secteur privé, et l’amélioration de la gouvernance interne des régies à travers la lutte contre la fraude et le renforcement des corps de contrôle. C’est sur cette base que le ministre Pascal Koupaki a loué ses qualités et ses efforts qu’il a déployés au gouvernement. La cérémonie a tristement pris fin par la remise des cadeaux.

Jules Yaovi Maoussi