La Nouvelle Tribune

Commission politique de supervision de la Lépi

Espace membre

L’Assemblée nationale désigne ses neuf membres

La réalisation de la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) pour les élections de 2011 suit son cours. Elle s’est matérialisée hier par la désignation des neuf représentants de l’Assemblée nationale à la Commission politique de supervision (Cps) de la Lépi.  L’opposition et la mouvance ont finalement trouvé un terrain d’entente pour lever les obstacles, après un long moment de suspension.


Voici les membres du Parlement :
Léon Ahossi (G13)
Bako Arifari (G13)
Epiphane Quenum (Add-Nation et Développement)
Chabi Sika (Fcbe)
Timothée Gbédiga (Prd)
Hélène Aholou Kèkè (Fcbe)
Nouémou Domicien (Fcbe)
Gabriel  Tchocodo (Add-Paix et Progrès)
André Dassoundo (Fcbe-Sursaut patriotique)
Toutefois, il y a un problème quant à la désignation des membres des  commissions communales de supervision à raison de huit par commune. .Mais concernant l’aspect relatif à l’informatisation, les députés Forcé ont exprimé des préalables.  Ils ont  exigé que la structure en charge de l’informatisation de la Lépi soit mise sur pieds d’abord, avant la constitution de la commission communale de supervision. Le président du Parlement, Mathurin Nago, a pourtant annoncé hier à ses collègues qu’il convoquera bientôt une plénière qui se penchera  sur la désignation des membres de la commission communale de supervision.

{mosgoogle}Par ailleurs, hier au cours de la plénière, Célestine Adjanohoun a annoncé sa démission du Parlement de la Cedeao pour convenance personnelle. Les députés se retrouvent ce jour pour étudier deux dossiers ; l’un relatif aux hauts fonctionnaires, l’autre à une autorisation de ratification.

Jules Yaovi Maoussi et Ismael Kéko