La Nouvelle Tribune

Visite précipitée de Boni Yayi à Grand-Popo

Espace membre

Comment Bio Tchané fait courir l’homme du changement

Plus de trois ans après son avènement au pouvoir, Boni YAYI décide enfin de se rendre à Grand-Popo, la seule commune des départements du Mono- Couffo où le candidat du changement a été premier lors de la présidentielle de 2006. Sur place à Grand-Popo, d’aucuns s’interrogent sur l’opportunité et les motivations profondes de cette visite qui intervient une semaine jour pour jour après la grand’messe de Nonvitcha marquée notamment par la présence impromptue d’un certain…. Abdoulaye Bio Tchané.


La nouvelle s’ est répandue  comme une traînée de poudre à Grand-Popo , ce premier  weekend   après la célébration de la fête de la Pentecôte: le président Boni Yayi fait une visite officielle ce jour  lundi  08 juin dans la cité des Xwla. Selon le programme établi, le chef de l’Etat se rend à Djondji, un village de la commune de Grand-Popo englouti presque  totalement par la mer. C’est après cela qu’il se rendra à Grand-Popo pour la visite officielle a-t-on appris de certaines personnes depuis Grand-Popo.  Bien que le conseil communal ait été  pris de court, il met tout en œuvre pour que la population sorte en masse pour accueillir le chantre du changement, apprend- on de sources  proches des autorités municipales

L’effet Bio Tchané
Sur place à Grand Popo et dans les  milieux proches du puissant lobby qu’est l’association Nonvitcha, ,l’une des plus vieilles associations de développement(elle est née en 1921) que compte  notre pays, on explique cette visite précipitée par…. l’effet Bio Tchané. On se souvient que ce dernier a fait une apparition fugitive à l’église de la ville le jour de Nonvitcha. Cela a suscité, nous l’avions écrit,(voir la Nouvelle Tribune n° 1673 du mardi02 juin)un certain émoi  au sein  de la délégation gouvernementale . Tout le monde sait,  à tout le moins, depuis le Renouveau démocratique  que la fête de Nonvitcha  est le lieu de convergence de tout le landerneau politique. Tous les leaders politiques s’y croisent chaque année , chacun  d’eux nourrissant le secret espoir que les électeurs Xwla se souviendront d’eux le jour du vote. On sait depuis lors que c’est le branle bas  général à la Marina. Le premier locataire, apprend-on, tient à savoir qui est à l’origine de l’invitation de l’intrus  dans la cité des Xwla. Il consulte tous azimuts et  prend subitement langue avec des cadres depuis longtemps jetés aux oubliettes. Des contingents d’agents de renseignements y  ont été dépêchés  le même jour pour creuser l’affaire. Ils ont dû , dans leur rapport, décrire l’état d’esprit des populations de Gand -Popo et les rumeurs qui circulent   Grand-Popo se sent oubliée et marginalisée  depuis plus de trois ans par le pouvoir en place. Selon certaines personnes  qui se sont confiées à nous sous couvert d’anonymat,  le président Boni Yayi n’a rien fait à Grand-Popo en trois ans qui puisse motiver la population. Ces personnes pensent qu’il n’y a pas eu d’actions concrètes  et que les cadres sont laissés à la traîne. Quand de hauts responsables de certaines communes du Bénin s’enorgueillissent à haute voix  de compter plusieurs ressortissants  de leur commune dans le gouvernement de Boni Yayi, certains rappellent  que le seul ministre ressortissant de Grand -Popo a  été littéralement «  vidé » du gouvernement au dernier remaniement ministériel et qu’à ce jour , il est l’un des seuls ex- ministres à n’avoir pas été «  promu  » conseiller spécial  ou  chargé de mission . 

{mosgoogle}Toutefois ,  personne à Grand Popo ne veut bouder son plaisir. A quelque chose malheur est bon , dit-on ! Cette visite  pourrait être une occasion pour le conseil communal de Grand-Popo de soumettre au président Boni Yayi toutes les doléances des populations entre autres,  le problème  de la connexion au réseau électrique national . A ce  jour, l’électricité qui alimente Grand –Popo vient  du Togo, qui , comme chacun le sait , connaît plus de délestages que le Bénin.

Janvier Zocli