La Nouvelle Tribune

Affaire Sonapra

Espace membre

Concernant les créances fictives dans les états financiers, Nicaise Fagnon a fait comprendre qu’en réalité, le montant est de 98678065 fcfa  inscrit au débit du compte du personnel, avance sur frais médicaux qui remonte à 10 ans plus tôt, soit en 1997. Les problèmes de l’existence de créances fictives dans les états financiers et dans les états de rapprochement de suspens non probants, le non-respect du principe de transparence et autres sont balayés du revers de la main par le conférencier.
 Dès lors, Nicaise Fagnon se pose la question de savoir dans quel compte peuvent se trouver les 50 milliards détournés. « Si ce n’est pas dans l’océan de la béninoiserie, de la diffamation, de l’intoxication contre ma personne, du harcèlement politique, de la volonté de me nuire. Ce qui est regrettable, cet océan est malheureusement entretenu par les jeunes de mon âge, c’est dommage et triste pour mon pays et c’est la preuve qu’il y a nécessité de faire changer les choses ».

Jules Yaovi Maoussi