La Nouvelle Tribune

Persistance du délestage

Espace membre

Le présidentQue cache le gouvernement ?  
La misère des Béninois a atteint son paroxysme. Outre les difficultés qu’ils ont à gérer leurs quotidiens, ils doivent  aussi faire face à un délestage têtu qui a pour corollaire immédiat la coupure d’eau courante dans les ménages. Et pourtant, le ministre de l’énergie Sacca Lafia est monté au créneau il y a quelques semaines  pour rassurer les Béninois sur l’efficacité des mesures prises par le gouvernement pour juguler cette crise énergétique. Mais hélas ! Le constat est là.

Eloquent. Le délestage est plus que jamais d’actualité. Les belles assurances du ministre Sacca Lafia n’ont vécu que l’instant d’un reportage télévisé. Les coupures sont davantage fréquentes et interminables avec leurs cortèges d’appareils électroménagers grillés, d’eau courante coupée, de complicité aux voleurs etc. Face à cette situation invivable, les populations désemparées, ne savent plus à quel saint se vouer. Au lieu de dire la vérité au peuple, le ministre Sacca Lafia qui est en charge de l’énergie a plutôt tenté de rassurer par des propos qui se révèlent aujourd’hui contraires à la réalité. En effet, le ministre avait laissé entendre qu’il n’est plus question de délestage au bénin mais qu’on pourrait assister à des coupures inhérentes à certaines défaillances techniques, à la vétusté de certains câbles ou certains fusibles. La réalité se révèle toute autre. Et, l’angoisse des Béninois s’agrandit de jour en jour avec le silence qui s’observe du côté des gouvernants. On a l’impression que ces derniers n’ont toujours pas pris la mesure de la gravité de la crise et qu’ils se complaisent dans une impuissance inqualifiable face à la situation. Car, à voir la persistance du délestage, on constate aisément que les multiples mesures prises par le gouvernement sont restées stériles. A cette étape, le gouvernement doit changer de fusil d’épaule et trouver les voies et moyens pour juguler à court terme et de façon définitive cette crise énergétique. Il en va de la vie des Béninois et de l’émergence du Bénin.


Benoît Mètonou