La Nouvelle Tribune

Après le vote de la loi sur la Lépi

A lire

Gambie : arrestation du patron des renseignements de Jammeh

France : Sarkozy passe de la politique à l’hôtellerie

se connecter
se connecter
C’est pourquoi, le gouvernement en premier, se doit de poser des actes qui rassurent les uns et les autres sur le fait qu’il est réellement décidé à faire réaliser la Lépi. La société civile devra également continuer comme elle le fait depuis quelques temps à mettre la pression pour qu’une certaine lenteur ne vienne entourer le processus. Le financement étant disponible puisque bouclé, il ne reste alors que des actes concrets soient posés. L’autre point qui est d’une délicatesse certaine, est comment calmer les appréhensions et autres réserves qui sont émises par les uns et les autres au sujet de la réalisation de la Lépi.  Si l’on veut réellement d’une Lépi qui ne puisse souffrir de contestation, il est vivement conseille que les avis de toutes les couches soient prises en compte et que l’on évite la politisation à outrance. Car, la Lépi avant tout est un outil technique et une politisation démesurée serait préjudiciable à sa bonne réalisation.
Benoît Mètonou