La Nouvelle Tribune

Tractations politiques à l’Assemblée nationale

Espace membre

Y. BoniYayi retrouve la majorité à l’hémicycle

Les dés sont enfin pipés, la majorité mécanique dont disposait les députés du G4 et leurs alliés du G13 et de Force Clé au sein de la représentation nationale a finalement changé de camp. En effet, depuis que les députés de la Renaissance du Bénin ont jeté le masque devant leurs collègues de l’opposition, les pas de dance ont changé à l’Assemblée nationale.


Les députés G et F, dans leurs multiples manœuvres,  ne tiennent plus compte de leurs anciens collègues de la Rb. Les députés de la Rb  sept au total après le départ précipité du député Zéphirin Kindjanhoundé, ne donnent plus de la voix aux débats qui avantagent leurs anciens alliés du G4, Force Clé et G13. Quant le député Epiphane Quenum et Justine Chodaton avaient tourné dos à l’opposition, certains pensaient encore à la survie du G4. Mais erreur, le masque est finalement tombé et la Rb joue aujourd’hui le jeu du pouvoir. L’opposition parlementaire perd ainsi la majorité dont elle disposait. Elle ne compte théoriquement que les députés du G4 saufs ceux de la Rb, les députés du G13 sauf Rachidi Gbadamassi et les députés de Force Clé. Il faut  ajouter aussi le député G4, Louis Vlavonou  qui n’a pas suivi hier  ses collègues du G4 dans leur boycott, lors de la désignation des membres de la haute cour de justice. Il était seul présent à l’hémicycle et s’est fait élire membre de la Haute cour de justice. 

{mosgoogle}Aujourd’hui, à part les députés des Fcbe, les marges de manoeuvres du président Nago se sont élargies puisqu’il peut compter sur les députés de la Rb. C’est le cas, lundi dernier,  lors du vote qui a sanctionné l’étude du rapport sur la Lépi où la mouvance à chaque fois tirait son épingle du jeu avec un vote qui lui donnait 44 députés favorables contre 32 pour les opposants. Aujourd’hui le président Mathurin Nago peut aussi se frotter les mains d’avoir su jouer sa carte pour récupérer les députés de la Rb. Quel sera alors le sort des députés du G4, G13 et Force Clé à l’avenir?  On apprend déjà que des dispositions et conciliabules sont en cours  pour mettre à l’écart les députés de la Rb qui s’étaient associés avec des collègues du Madep pour constituer le groupe parlementaire Add Nation et développement. Dans ces conditions, vont-ils rejoindre officiellement les groupes parlementaires des Fcbe? Les jours à venir nous édifieront d’avantage sur la question.

Ismail Kèko