La Nouvelle Tribune

Désignation des représentants à la Haute cour de justice

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter
Mais face à cette injonction de la haute juridiction, on se demande si les députés des G et F vont se plier cette fois-ci à la décision de la Cour? Vont-ils procéder dans les délais requis à cette désignation? Et si ce n’était pas le cas, l’Assemblée nationale va t-elle le faire «sans aucune considération de désistement à constater de la part de la majorité» comme l’a indiqué les sages de la Cour? Qu’adviendra t-il dans ce cas si l’opposition  parlementaire disposait toujours de sa majorité? Assisterons-nous finalement à une désignation monocolore à la Haute cour de justice embrigadée par les Fcbe? Autant d’interrogations qui trouveront probablement leurs réponses d’ici le 06 mai prochain, autrement dit, au plus tard dans les 10 jours qui suivront. C’est sûr qu’une nouvelle tension profile à l’horizon au parlement entre camps adverses. Autrement dit, la crise qui perdure au sein de la représentation nationale risque de s’enliser d’avantage si rien n’est fait pour apaiser les ardeurs.

Ismail Kèko