La Nouvelle Tribune

Présence du chef de l’Etat lors du match Bordeaux-Vannes en France

A lire

Guinée équatoriale : polémique suite à l’annonce de l’accueil de Yahya Jammeh

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

se connecter
Mais juste parce que leur président suit le match alors eux aussi devraient le suivre au mépris du programme qui leur est habituellement proposé. Mieux, on ressort la fierté que le chef de l’Etat suit un match de football aux côtés de Nicolas Sarkozy, alors que si ce dernier venait aujourd’hui au Bénin, Yayi ne pourrait faire pareil. L’état comateux du football béninois en est la raison. Le championnat est inexistant. Et cela est connu de tout le monde. Le président devrait plutôt s’investir à remettre cette discipline sur les rails (surtout pas ceux de l’Ocbn).  La situation du football béninois seul suffisait pour amener le chef de l’Etat à décliner cette invitation. Malheureusement, la joie de la délégation présidentielle était si grande qu’elle a organisé une gigantesque communication autour de l’événement. Un octogénaire qui a dénoncé la chose, n’a pu s’empêcher de penser aux temps coloniaux. Pour lui, le président béninois n’a servi à autre chose qu’au décor comme l’ont autrefois fait, les gouverneurs coloniaux. Toute chose insupportable pour tout citoyen qui aime véritablement son pays.

Benoît Mètonou