La Nouvelle Tribune

Ouverture de la 1ère session ordinaire à l’Assemblée nationale

Espace membre

M. NagoLes leçons de Nago à ses adversaires

Après l’ouverture manquée, le mardi dernier, de la première session ordinaire à l’Assemblée nationale, les députés se sont retrouvés le vendredi, cette fois-ci au grand complet y compris ceux de l’opposition parlementaire, pour procéder à l’ouverture officielle de cette session.


On pouvait noter  la présence d’éminentes personnalités, notamment les représentants des corps diplomatiques accrédités au Bénin, ceux des organisations internationales, la hiérarchie militaire, les présidents des autres institutions étatiques et d’autres. La  cérémonie a été sobre et a  essentiellement été marquée par  le message du président de l’Assemblée nationale.

{mosgoogle}Ce dernier a mis plus de 15 minutes d’horloge pour donner des leçons de morale à ses adversaires absentéistes de la dernière fois. D’entrée de jeu, Mathurin Nago s’est dit « réjouis de revoir la grande majorité des députés et les absents d’hier». Selon ses propos, la Représentation nationale ne peut pas continuer par rééditer les cérémonies bâclées, donnant l’impression d’un manque de considération, voire d’un manque de respect à leurs invités. « Il n’est pas question de multiplier des sentiments qui ne rendent pas compte de nos vraies valeurs» a t-il martelé avant de préciser que l’ouverture de cette session ordinaire se situe à mi-parcours de cette législature. Pour ce faire, le président Mathurin Nago a exhorté ses collègues à une profonde réflexion afin de sortir le parlement de sa crise.
 

Bilan peu élogieux

Outre cet aspect, le président Nago n’a pas manqué de faire un petit bilan, même s’il était peu élogieux, de quelques activités menées au cours de la précédente session ordinaire et de la seule session extraordinaire de l’année 2009. Pour sa part, des lois ont été votées, la mission de contrôle du gouvernement a été effectuée à travers des questions orales et écrites au gouvernement, la mise sur pieds de commissions d’enquête parlementaire, d’information et de contrôle.

{mosgoogle}Toutefois, certains points importants qui seront abordés au cours de la présente session ordinaire n’ont pas été occultés, notamment le rapport d’activités du président de l’Assemblée nationale, les propositions de loi sur le Rena et la Lépi, l’examen du rapport de la commission d’enquête sur la gestion du président de l’Assemblée nationale, la loi sur la lutte contre la corruption, le code pénal et des autorisations de ratification. Le président Mathurin Nago a également abordé les revendications sociales et les actes d’insécurité grandissante dans notre pays, caractérisés par des vols à main armée. Pour ce faire, il a invité le gouvernement à œuvrer afin que les commanditaires soient identifiés et punis. Après avoir aussi mis l’accent sur la réalisation de la Lépi pour les prochaines consultations électorales, le président Nago précisera que des efforts doivent être faits pour éviter les campagnes précoces à deux ans des présidentielles et des législatives. La crise financière au plan international a été aussi longuement évoquée par le président de l’Assemblée nationale dans son message d’ouverture.

I. K.