La Nouvelle Tribune

Communales d’avril 2008

Espace membre

politiqueLa Fcbe lance la campagne à Porto-novo dans la division
( El Hadja Mouinatou appelle les militants à la cohésion)
Les militants Fcbe ont lancé le week end dernier la campagne dans la ville de Porto-novo malgré la division et la cacophonie qui ont caractérisé l’établissement de leur liste dans la capitale.
La division et le mécontentement qui règnent au sein des militants de la Force cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe) dans la ville de Porto-novo se manifestent déjà sur le terrain. Une situation qui donne aujourd’hui quoiqu’on le dise, de l’eau au moulin de la liste adverse du Prd de Me Adrien Houngbédji. Des positionnements fantaisistes des coups bas et la haine sont autant de mots pour caractériser l’ambiance qui règne au sein des poulains du chef de l’Etat dans la ville de Porto-novo. La cérémonie de lancement de la campagne organisée samedi dernier à Porto-novo a enregistré déjà des frustations dans le rang des militants Fcbe. Certains leaders de cette coalition politique ne seraient même pas associés à la cérémonie. Pis, ils ne seraient pas invités par les organisateurs de cette fête. Alors que selon les indiscrètionsn c’est le député Fcbe Sofiath Shannou de Porto-novo qui aurait pris totalement en charge la cérémonie de lancement de la campagne. Selon les mêmes sources, 50 millions de francs cfa seraient mobilisés pour cette sortie de Porto-novo. Mais les prévisions faites n’ont pas comblé les attentes des militants Fcbe déplacéssur les lieux. Un peu avant la fin de cette cérémonie les populations qui se sont déplacées sur les lieux n’ont pas attendu la fin pour commencer à se disperser. Il a fallu l’intervention de l’impressario de la manifestation pour supplier les militants de revenir sur les lieux. Au terme de la manifestation, de nombreuses plaintes des femmes ont été enregistrées ouvertement sur le lieu de la manifestation puisqu’elles se désolent de n’avoir pas pu se désaltérer, ni manger. Alors que dans le budget il serait prévu à cet effet une somme de 5 millions fcfa. Si les militants n’ont pas mangé et bu alors où sont passés les sous réservés pour la circonstance. La même chose s’est produite pour la décoration du podium où un montant de 1million 500 mille est prévu à cet effet mais rien d’extraordinaire n’a été remarqué à part un légère banderole qui cernait le podium. Autant d’irrégularités qui ont caractérisé la cérémonie jusqu’au point où les militants se posent la question de savoir si vraiment il y a une bonne organisation pour cette cérémonie. Dans tous les cas cette situation n’étonne guère puisqu’il y a quelques jours de cela, les militants Fcbe de Porto-novo ont évoqué leur désapprobation à la sortie de la liste. Le mécontentement a gagné presque tous les compartiments et même des militants se posent la question de savoir s’ils auront même la volonté d’aller voter le jour du scrutin. El hadja Mouinatou Salami, membre de la coordination Fcbe de Porto-novo et candidate dans le 2è arrondissement n’a pas manqué d’apporter son grain de sel à la sauce mal préparée. Pour ce faire, elle appelle les fils et filles de Porto-novo à s’unir comme un seul homme et travailler pour soutenir la liste Fcbe. Seul gage pour sortir Porto-novo de sa léthargie et son manque de développement. Car selon elle, Porto-novo a besion d’être développé et réhabilité mais pas dans la division et la haine. Une situation qui interpelle le chef de l’Etat qui doit parer au plus pressé pour rétablir cette situation et son image afin d’éviter la débacle au lendemain du scrutin du 20 avril 2008.
 
Ismail Kèko