La Nouvelle Tribune

Conseil communal de Kandi

Espace membre

Le G13 veut débaucher des conseillers Fcbe

(Proches du député transhumant Chabi Tokou Dari)
Un duel à distanAce se mène actuellement entre le pouvoir et le G13  au sujet  de quatre conseillers de la commune de Kandi, et dans lequel le chef de l’Etat s’implique personnellement.


Après le député Chabi Tokou Dari,  arraché à la surprise générale aux  Forces cauri pour un Bénin émergent (Fcbe), à l’Assemblée nationale, le G13 jette actuellement son dévolu sur les conseillers proches de celui-ci siégeant au conseil communal de Kandi. De sources bien informées, des tentatives sérieuses ont été menées par le G13  en direction desdits conseillers. A  l’instar du député, Ils sont en passe de se retrouver dans les mailles des adversaires du pouvoir, car ils semblent avoir pratiquement mordu à l’hameçon à eux tendu. En effet, ils ont fait l’objet de la même tactique de débauchage que l’ex-honorable Fcbe. Cette tentative de récupération, précisent les mêmes sources, n’a pas été sans la complicité du député, qui, de son lieu de cachette hors du territoire national, est resté en contact téléphonique avec les quatre conseillers concernés.

Le chef de l’Etat de passage dans la localité il y a quelques jours, a tenté de sauver les meubles. Il a essayé, précisent des militants Fcbe, de discipliner la troupe, notamment les conseillers menacés de débauchage. En dépit de cette intervention, d’aucuns estiment toujours que la menace de récupération reste encore d’actualité, car la pression du G13 sous la bénédiction du député transhument est assez forte. Et mieux, les conseillers en question seraient déjà allés très loin dans leur engagement que leur départ éventuel ne tient qu’à un fil.

{mosgoogle}C’est donc à une crise de discipline que les Fcbe sont confrontées et qui n’affecte pas que leur  majorité au Parlement. Outre la menace qui plane sur l’effectif de ses conseillers dans la commune de Kandi,    on observe actuellement que dans le conseil communal de Malanville, ce n’est pas la paix totale dans les rangs des Fcbe, car minées par des luttes de clan et de leadership. On comprend alors les raisons cachées de la tournée nationale du chef de l’Etat. Sous le prétexte légitime de vouloir asseoir les bases du développement agricole dans les communes, il en profite aussi, et parfois abondamment pour resserrer les rangs et asseoir les bases des Fcbe dans les dites communes,  dans la perspectives de la présidentielle de 2011.

Janvier Zocli