La Nouvelle Tribune

En refusant de recevoir le Fors-Lépi

Espace membre

Pour Urbain Amègbédji, si c’était des groupements de femmes ou de jeunes ou encore de notables qui étaient allés apporter leur soutien au chef de l’Etat, le président de l’Assemblée nationale aurait trouvé le temps de les recevoir. Pour lui, il n’est pas compréhensible que pour une question aussi cruciale engageant la stabilité et la paix au Bénin, le président de l’Assemblée ne veuille guère s’en préoccuper. Il n’y a donc pas deux explications à cela. C’est un acte qui parle de lui-même. Il estime que le peuple connaît désormais ceux qui veulent de la réalisation de la Lépi pour les élections de 2011. Cette attitude du président Mathurin Nago a d’ailleurs été dénoncé par un certain nombre de responsables d’organes d’Etat qui estiment que l’acte est assez grave. Des voies et moyens seraient déjà recherchés afin que le tir soit corrigé.

Ismael Kéko