La Nouvelle Tribune

Bilan politique des trois ans de gestion de Boni Yayi

A lire

Guinée équatoriale : polémique suite à l’annonce de l’accueil de Yahya Jammeh

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

se connecter
Pour un apaisement de la situation, l’ancien ministre de l’agriculture sous le deuxième mandat du Général Mathieu Kérékou propose que le président Boni Yayi permette aux compétences du pays de s’exprimer.  
Au-delà du non respect des lois, la mésentente entre l’opposition et le pouvoir s’explique aussi, par la mauvaise gestion économique et la dilapidation des fonds publics par le gouvernement, aux dires du président de Force clé. L’improvisation et le manque de vision prospective ont été également mis à l’indexe par Lazare Sèhouéto qui pense que depuis le 7 avril 2006, le président Boni Yayi est en permanence en campagne.

Blaise Ahouansè