La Nouvelle Tribune

Affaire Soneb

Espace membre

J-B EliasVers l’éclosion de la vérité ?

S’achemine-t-on vers la vérité sur les tenants et les aboutissants de ce qu’il convient d’appeler l’affaire Soneb ? On peut bien le croire. En effet, par une lettre en date du 07 avril dernier, le président du Front des organisations nationales contre la corruption (Fonac), Maximilien Sossou-Gloh, a saisi la télévision Canal 3 pour exprimer la disponibilité de son organisation à participer à un débat contradictoire  comme l’a souhaité dimanche dernier, l’ancien directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) Alassane Baba Moussa.


La gestion de ce dernier a été mise à l’indexe par le Fonac et une commission de l’Inspection générale d’Etat (Ige).  Le gouvernement avait également entériné le rapport de cette dernière  en limogeant le DG Babamoussa. Il a par conséquent ordonné la rupture du contrat de prestation de service qui le lie à la Soneb. Cependant, quelques mois après, la procédure de paiement de ses congés et de son sevrage a été engagée. Le Fonac informé, monte au créneau et dénonce ce paiement. 

Mais lors de l’émission « Zone Franche » de Canal 3 dont il était l’invité dimanche dernier, il a rejeté en bloc les accusations portées à son encontre et défié le Fonac de pouvoir prouver ses allégations. Il a d’ailleurs affirmé qu’il était prêt pour confondre les responsables du Fonac, à l’instant dans un face à face. On apprend alors, quelques minutes après que le porte-parole du Fonac, Jean-Baptiste Elias tait présent dans le studio, pour la confrontation souhaitée par Alassane Baba-Moussa.  Mais contre toute attente, ce dernier se rétracte.  A travers la lettre adressée par le président de cet organe de lutte contre la corruption à la télévision ayant reçu M. Babamoussa, on peut déjà conclure qu’à défaut de ce que la vérité ne fasse totalement jour, les Béninois se feront au moins leur propre opinion sur la question.

{mosgoogle} 

Le dimanche de Pâques  sera donc l’occasion du face à face tant attendu, autrement, le dossier Soneb fera l’objet de nouveaux développements à travers la réaction du porte-parole du Fonac aux déclarations de l’ex-DG/Soneb.

Benoît Mètonou