La Nouvelle Tribune

Bénin : Adrien Houngbédji reçoit Claude Bartolone le 23 mars prochain

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Sauf cataclysme, le président de l’Assemblée nationale française Claude Bartolone sera en visite au Bénin du 23 au 26 mars 2017. Il va être reçu par le président de l’Assemblée nationale Me Adrien Houngbédji et les députés.

Cette visite, à en croire certaines indiscrétions, s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération interparlementaire. Claude Bartolone de sources dignes de foi va conduire plusieurs séances de travail entre la délégation qu’il conduira et le parlement béninois.

Par ailleurs, il est également prévu des séances d’échange entre Claude Bartolone et les présidents de certaines institutions de la République, et également le président de la République Patrice Talon.

Parcours de Claude Bartolone

Né à Tunis le 29 juillet 1951, de mère maltaise et de père italien, Claude Bartolone arrive en France à l’âge de 9 ans. Ses parents, avec leurs trois enfants, s’installent au Pré-Saint-Gervais en Seine-Saint-Denis. Scolarisé dans l’école de la République, il obtient une licence de mathématiques puis devient cadre dans l’industrie pharmaceutique.

Parallèlement, il adhère au parti socialiste au Pré-Saint-Gervais avant d’accéder à son premier mandat municipal en 1977. En 1981, il est élu député et devient l’un des benjamins de l’Assemblée nationale.

Fort de son ancrage local, il est réélu député et devient maire du Pré-Saint-Gervais en 1995. Trois ans plus tard, il est nommé Ministre délégué à la Ville au sein du gouvernement de Lionel Jospin.

En 2008, Claude Bartolone est élu Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis. Il fait de l’éducation, de la mixité sociale et du développement économique ses grandes priorités.

Parlementaire aguerri, Claude Bartolone a assumé les fonctions de Vice-président de l’Assemblée nationale (du 02/04/1992 au 01/04/1993) puis de Président de la commission des affaires culturelles, familiales et sociales (du 17/06/1997 au 01/04/1998).

Entre juin et décembre 2011, Claude Bartolone a présidé la commission d’enquête parlementaire sur les emprunts et produits à risque souscrits par les collectivités territoriales et les acteurs publics locaux, créée à l'unanimité de l'Assemblée nationale à son initiative. Son rapport a également été adopté à l'unanimité des membres de la commission d'enquête.