La Nouvelle Tribune

Bénin : les riziculteurs plaident pour une codification de la filière riz

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Les riziculteurs ont rencontré ce mercredi les députés pour une séance de plaidoyer pour une amélioration de leur rendement.

Après réflexion, les acteurs de la filière ont souhaité passer par les parlementaires pour qu’une loi soit votée dans ce sens. Une loi qui devrait inciter à la consommation institutionnelle du riz, instaurer des quotas, faciliter le taux de crédit aux producteurs et augmenter le taux de protection du riz qui est actuellement de 10% en Afrique contre 700% au Japon.

Selon Gaston Dossouhoui, ancien ministre de l’agriculture et modérateur de la séance, il est bon et nécessaire aujourd’hui de codifier, de mettre les balises, les normes et que les gens ne soient plus capables de faire la diversion.

Le riz est une filière stratégique avec 3 millions de consommateurs. Le Bénin peut assurer son autosuffisance alimentaire et créer beaucoup d’emplois si la filière riz est soutenue par des politiques de commercialisation plus cohérentes.

Par ailleurs, l’une des actions prioritaires à mener est de sensibiliser les uns et les autres à la consommation du riz produit au Bénin.