La Nouvelle Tribune

Reckya Madougou à propos des défis de bons rendements dans son ministère

Espace membre

R. Madougou

« Le délai d’exécution est une exigence incontournable… »

Face aux cadres, directeurs techniques et responsables de structures sous tutelle de son département, Reckya Madougou, ministre de la Microfinance et de l’Emploi des Jeunes et des Femmes fixe des normes de performance.
De façon symbolique et pour marquer la fin de la première session du comité de pilotage de la réforme budgétaire de son département, le ministre de la Microfinance et de l’Emploi des Jeunes et des Femmes, Mme Reckya Madougou a remis à chaque directeur technique et responsable de structures sous tutelle, une lettre de mission. « En vous remettant les présentes lettres de missions, je m’attends à plus de résultats et d’efficience dans l’accomplissement de vos tâches… », a indiqué le ministre à ses colaborateurs réunis pendant deux jours à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo. Et pour cause ! En dehors des raisons pourtant pertinentes évoquées par le directeur de la programmation et de la prospective, M. Zacharie Tassou pour justifier les retards notés dans l’exécution du plan de travail annuel au titre de l’exercice 2008, le ministre a dit avoir noté auprès de ses collaborateurs une tendance au non respect des engagements pris et des délais d’exécution des différentes tâches.
{mosgoogle}
Pour ce faire, a-t-elle insisté d’un ton ferme, « le respect des délais d’exécution des tâches inscrites au plan de travail annuel 2009 est une exigence non contournable ». Ainsi, le ministre invite ses collaborateurs à gérer de façon efficiente leur unité respective et à respecter leurs engagements dans les délais requis afin qu’en soit honoré tout le département dont elle a la charge. Car, a-t-elle lancé, « mon succès est votre succès ».  Souleymane Boukary